Un duo Coallier dans les résidences pour aînés

Jean-Pierre Coallier et son fils Marc-André sont coprésidents... (PHOTO RQRA, François Bergeron)

Agrandir

Jean-Pierre Coallier et son fils Marc-André sont coprésidents d'honneur de la sixième édition de l'activité portes ouvertes du Regroupement québécois des résidences pour aînés.

PHOTO RQRA, François Bergeron

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(Sherbrooke) À quelques mois de ses 80 ans, Jean-Pierre Coallier vit toujours dans sa maison « avec son épouse adorée » et possède une résidence secondaire dans les Laurentides. Ce qui ne l'empêche pas d'envisager sereinement de déménager un jour dans une résidence pour aînés.

« Ça commence à m'interpeller un peu, avoue-t-il en souriant au bout du fil. Je ne sais pas si j'aurai envie de ramasser de l'eau dans mon sous-sol encore longtemps! »

L'animateur bien connu se fait donc le président d'honneur tout désigné depuis deux ans de l'activité portes ouvertes du Regroupement québécois des résidences pour aînés. Avec son fils Marc-André, à qui il doit passer le flambeau l'an prochain pour assouvir encore un peu son goût de voyager, ils invitent les aînés et leur famille à profiter de la journée de dimanche pour visiter les résidences de leur région, histoire de faire un choix éclairé quand le temps sera venu de « casser maison ».

« La journée où on s'en va en résidence, ça n'empêche pas de garder un chalet sur le bord de l'eau ou un condo en Floride, ça n'empêche pas non plus de voyager, lance avec conviction M. Coallier. Débarrassez-vous des problèmes et des corvées comme la tondeuse, les réparations et les repas, même! Que vous ayez 55 ans ou plus, c'est une belle façon de finir son troisième âge. »

Celui qui parle avec le même enthousiasme volubile qu'au temps d'Ad Lib au petit écran a pour sa part pris sa retraite de l'animation radio il y a peu, après avoir vendu à Gregory Charles ses parts des deux stations Radio-Classique (99,5 Montréal et 92,7 Québec) qu'il avait fondées en 1998 et 2007.

« Après 60 ans de radio, j'ai laissé la paix aux auditeurs! Et j'ai aussi laissé mes soucis de gestion. Un moment donné, il faut laisser la place aux autres », dit M. Coallier en précisant que ses fils Pierre-Paul et Claude-Michel sont également des directeurs de Radio-Classique.

L'homme occupe aujourd'hui sa retraite en bricolant, en s'initiant à la vexillologie (l'étude des drapeaux et pavillons) et en réglant quotidiennement la collection d'horloges, coucous et autres cadrans qui rythment ses journées. « Je suis encore porte-parole de Goodyear, ça fait 30  ans! et j'ai gardé deux flamants roses... » ajoute-t-il du même souffle en remémorant l'oiseau emblématique du talk-show de fin de soirée qu'il a animé pendant 10 ans de 1985 à 1995.

Dimanche, M. Coallier visitera deux résidences du quartier Rosemont de son enfance. Cela lui rappellera sans doute l'époque où il faisait la tournée des résidences avec Guy Godin et Jean Duceppe pour distraire les personnes âgées. « C'est ce que j'aime le plus aujourd'hui, confie-t-il, de rencontrer les gens de mon âge qui sont dans les résidences. »

En Estrie, 18 résidences ouvrent leurs portes de 13 h à 16 h dimanche, dont huit à Sherbrooke. On peut trouver la liste sur le site www.rqra.qc.ca.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer