Une vie active malgré la sclérose en plaques

La pharmacienne Stéphanie Moffet :

Agrandir

La pharmacienne Stéphanie Moffet : "Il ne faut pas ignorer la sclérose en plaques quand ont est atteint de cette maladie, mais c'est aussi important de ne pas lui laisser toute la place."

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Son débit rapide lorsqu'elle s'exprime et l'énergie qu'elle démontre en vaquant à ses occupations amènerait n'importe quel inconnu à penser que Stéphanie Moffet est en parfaite santé. Mais la vérité est tout autre, car cette pharmacienne de Magog souffre de la sclérose en plaques, une maladie sournoise qui continue à donner des maux de tête aux chercheurs.

Ne comptez pas sur Stéphanie Moffet pour s'apitoyer sur son sort. Elle a plutôt fait le pari de mener une vie très active, malgré sa maladie, une approche qui semble l'avoir bien servie jusqu'à présent.

« Il ne faut pas ignorer la sclérose en plaques quand on est atteint de cette maladie, mais c'est aussi important de ne pas lui laisser toute la place, lance la pharmacienne. Moi, la meilleure décision que j'ai prise, c'est de continuer à aller de l'avant. »

Mme Moffet a appris qu'elle souffrait de la sclérose en plaques à l'âge de 24 ans. À la même époque, elle entreprenait sa formation pour devenir pharmacienne après avoir d'abord gradué à titre de nutritionniste. « Mes médecins m'avaient conseillé de bien réfléchir avant de commencer mon cours en pharmacie en raison de mon état de santé. Mais j'ai tout de même décidé de foncer », relate-t-elle.

La sclérose en plaques entraîne l'apparition de multiples symptômes chez les gens aux prises avec cette maladie. Perte d'équilibre, changement d'humeur, diminution de la vue et fatigue ne sont que quelques-uns des symptômes occasionnés.

«La perte momentanée de mon oeil gauche m'a forcée à travailler à partir de chez moi un certain temps.»


Les symptômes qui se manifestent chez Stéphanie Moffet, depuis des années, ne sont pas suffisamment handicapants pour qu'elle quitte son travail de pharmacienne ou néglige ses obligations de mère de famille. N'empêche, l'an dernier, son oeil gauche a presque cessé de fonctionner durant trois mois.

« Ma vision n'avait jamais été atteinte de cette façon. La perte momentanée de mon oeil gauche m'a forcée à travailler à partir de chez moi un certain temps. De temps à autre, je suis d'ailleurs obligée de ralentir un peu au travail parce que je me sens plus fragile. J'avertis alors mon équipe et on s'adapte. »

Des « deuils »

Si Mme Moffet a une vie somme toute bien remplie, elle a néanmoins été contrainte de faire « énormément de deuils » à cause de sa condition. « J'ai dû arrêter de pratiquer des sports », note cette ancienne adepte du patinage artistique.

Il ne faudrait toutefois pas croire que tous les sports sont à éviter pour elle. 

« La course à pied, le vélo, le spinning et le ski alpin restent accessibles pour moi. Et je suis encore capable de faire du tennis », confie-t-elle.

S'efforçant de profiter de chaque instant, Stéphanie Moffet avoue néanmoins vivre avec un stress constant parce qu'une « nouvelle poussée de symptômes » est possible à tout moment. « J'apprécie la chance que j'ai, c'est sûr. Les médicaments et la recherche sur la sclérose en plaques sont deux choses qui m'aident à m'accrocher », dit-elle.

La pharmacienne agit à titre de porte-parole pour le brunch Unies pour la SP, qui se tiendra le 30 avril dès 11 h 30 au restaurant O Chevreuil à Sherbrooke, ainsi que pour la campagne de l'oeillet, prévue les 11, 12, et 13 mai.

La section estrienne de la Société canadienne de la sclérose en plaques organise par ailleurs sa Marche de l'espoir, qui aura lieu le 28 mai au parc André-Viger à Sherbrooke. Le président d'honneur de cet événement est André Lamarche, directeur général de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer