Un hommage à Louis Armstrong en clôture du Festival des harmonies

Le dévoilement de la programmation du 30e Festival... (La Tribune, Alain Goupil)

Agrandir

Le dévoilement de la programmation du 30e Festival des harmonies et des orchestres symphoniques du Québec et du OFF Festival s'est déroulé en présence du conseiller municipal Pierre Tardif, prés. du Comité de la culture, du porte-parole du festival et vice-recteur de l'UdeS, Alain Webster, de la conseillère municipale et présidente de la Corporation du printemps musical de Sherbrooke, Chantal L'Espérance, et du ministre de la Culture et député de Sherbrooke, Luc Fortin.

La Tribune, Alain Goupil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

C'est par un spectacle- hommage au légendaire bluesman Louis Armstrong que le Festival des harmonies et des orchestres symphoniques du Québec célébrera ses 30 ans de présence à Sherbrooke lors de son concert de clôture du 21 mai prochain, à la salle Maurice-O'Bready.

Et c'est à la reine montréalaise du blues Dawn Tyler Watson que reviendra l'honneur de prêter sa voix et son énergie à l'oeuvre de « Satchmo », au côté du fougueux trompettiste Michel Lambert, professeur à l'Université de Sherbrooke, et qui fut membre pendant de nombreuses années du Andrew Homzy Jazz Orchestra.

Le coup d'envoi du 30e Festival aura été donné quatre jours plus tôt dans la même salle par le Choeur Campus de l'Université de Sherbrooke, formé d'étudiants, de retraités et de membres du personnel de l'UdeS, sous la direction de Jean-Philippe Dutil. Au programme, des succès entre autres de Coeur de pirate, Pierre Lapointe et Metallica.

Encore cette année, plus de 8000 jeunes musiciens sont attendus dans le cadre de compétitions amicales entre stages bands, harmonies, orchestres symphoniques, ensembles à cordes, ensembles vocaux, guitares et drumlines.

La présidence d'honneur du 30e Festival a été confiée au député de Sherbrooke et ministre de la Culture du Québec, Luc Fortin, qui a souligné l'importance de la musique en tant qu'outil de développement individuel et collectif : « Les jeunes qui pratiquent la musique à l'école réussissent mieux. Ce sont des citoyens encore plus engagés, mieux informés et qui persévèrent à l'école. Il faut encourager la pratique de la musique et un événement comme le Festival des harmonies y contribue grandement », a indiqué M. Fortin en précisant que le Festival des harmonies et des orchestres symphoniques génère des retombées de 3 M $ pour l'économie sherbrookoise.

Le vice-recteur de l'Université de Sherbrooke, Alain Webster, a rappelé les bases sur lesquelles s'est bâtie la collaboration entre le Festival et l'UdeS depuis 30 ans : « Pour nous, c'était une façon de mettre en place une stratégie de politique culturelle, de ramener la culture à l'avant-scène. C'était aussi une façon de mieux faire connaître nos différents programmes, dont notre programme de musique. Il n'y a pas une année, à la rentrée, où on n'entend pas un étudiant dire : ''Moi, la première fois que je suis venu ici, c'était à travers le Festival.'' Ç'a été très utile. »

De son côté, le président du Comité de la culture de la Ville de Sherbrooke, Pierre Tardif, a salué le flair des organisateurs d'avoir choisi Sherbrooke, dont la filière musicale est reconnue à travers le Canada. « Vous avez choisi la meilleure ville, car les jeunes qui veulent faire de la musique à Sherbrooke peuvent en faire du primaire jusqu'à l'Université sans interruption. C'est une de nos forces qui nous ont fait connaître à travers le pays. »

OFF Festival

Pour une 14e année, le Festival des harmonies et des orchestres symphoniques de Sherbrooke aura son OFF Festival, qui se tiendra du 4 au 28 mai. Près de 75 prestations gratuites, de jazz, rock, folk, indie et musique du monde, seront offertes au public, notamment sur la promenade du Lac-des-Nations, au Marché de la gare et dans une dizaine de restaurants de la ville.

Chantal L'Espérance, cofondatrice du OFF Festival et présidente de la Corporation du Printemps musical de Sherbrooke, a rappelé que l'idée de doter le Festival des harmonies d'un côté Off revenait à l'homme d'affaires et ancien président du Festival, Wilfrid Morin, qui a voulu rapprocher le Festival des Sherbrookois.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer