Crise financière: Action St-François a besoin d'aide

L'organisme Action Saint-François se consacre à la revitalisation... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

L'organisme Action Saint-François se consacre à la revitalisation des berges et au nettoyage des cours d'eau.

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Traversant une importante crise financière, Action Saint-François fait appel à la générosité de la population pour assurer sa survie.

L'organisme de protection de l'environnement par la revitalisation des berges et le nettoyage des cours d'eau s'est notamment vu privé au cours des derniers mois d'une subvention de quelque 20 000 $.

« Il y a une subvention qu'on attendait et qu'on avait habituellement, mais pour une erreur de communication, on n'a pas reçu ce gros montant-là. Donc on s'est retrouvé dans une de nos pires périodes, mentionne le directeur général adjoint, François Lauzon. On a refait une demande pour les trois prochaines années. Si on a cette subvention-là, on aura 45 000 $ environ pour cette période. Ce serait plus stable, mais rien n'est assuré pour le moment. »

En plus du manque à combler du côté des subventions, « une brève sollicitation, des contrats qui n'ont pas abouti et des activités de sensibilisation qui n'ont pas rapporté autant que prévu » ont mis à mal le peu de ressources de l'organisme, a-t-il indiqué sur sa page Facebook. Alors que les revenus oscillaient entre 100 000 $ et 150 000 $ par année auparavant, ceux-ci ont chuté à 40 000 $ en 2016.

« On est toujours préoccupé par la survie de l'organisme, poursuit-il. On fait beaucoup d'efforts, notre directeur et moi-même, pour surmonter la pente. On était dans les dettes dernièrement et on a pu les payer grâce à des partenaires financiers comme la banque RBC pour le programme « Eau bleue ». On a eu la confirmation de quelques montants qui nous allègent la conscience, mais ce ne sera pas suffisant pour payer le salaire de deux personnes. Il y a eu plusieurs bonnes nouvelles dernièrement, mais en ce moment, l'organisme ne compte aucun salarié. Idéalement, on aimerait être payés », souligne celui qui oeuvre depuis cinq ans au sein de l'ASF.

Action Saint-François compte donc sur les dons pour amasser 25 000 $ d'ici le 5 août, jour de son 25e anniversaire. En date du 10 avril, 1284 $ avaient été amassés. François Lauzon assure cependant que malgré les durs coups au moral, la quinzaine d'activités de nettoyage envisagées à Magog, Sherbrooke et Windsor auront lieu comme prévu à compter du 20 mai.

« C'est sûr que c'est fatigant, c'est quelque chose de lourd à porter, mais on essaie de mettre notre énergie à la bonne place, parce qu'on croit en la cause, on croit en l'ASF et on est confiant de remonter la pente. On se sent fatigués, mais on se fatigue pour les bonnes raisons et on va avoir toute notre énergie pour poursuivre les activités de nettoyage en 2017. »




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer