• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Rectorat: la FEUS plaide pour une meilleure représentation étudiante 

Rectorat: la FEUS plaide pour une meilleure représentation étudiante

La Fédération étudiante de l'Université de Sherbrooke (FEUS)... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La Fédération étudiante de l'Université de Sherbrooke (FEUS) interpellera le prochain recteur, Pierre Cossette, afin d'obtenir une meilleure représentation des étudiants au sein des différentes instances décisionnelles.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La Fédération étudiante de l'Université de Sherbrooke (FEUS) interpellera le prochain recteur, Pierre Cossette, afin d'obtenir une meilleure représentation des étudiants au sein des différentes instances décisionnelles.

C'est l'un des enjeux soulevés par la présidente de la FEUS, Annie Marier, avec l'arrivée en poste d'un nouveau recteur. Dr Cossette succèdera à la rectrice Luce Samoisette le 1er juin prochain.

« Dans les dernières années, nos membres considéraient qu'on était un peu mis de côté, que la place des étudiants n'était plus nécessairement au centre de l'université. De ramener les étudiants au centre de l'université, les emmener dans les sphères décisionnelles, c'est quelque chose que nos membres nous ont demandé... C'est important que l'université ne soit pas seulement de la recherche et du financement, mais qu'elle soit aussi là pour ses étudiants. »

« Peu importe les candidats, on était satisfait : ce sont quatre bons candidats, qui avaient une vision de l'université. Dans les prochaines semaines, on va demander une rencontre avec M. Cossette pour élaborer sur la vision étudiante de l'université. Mais on est satisfait. »

La FEUS n'avait pas pris position en raison du fonctionnement électoral. « De la façon dont le système électoral est fait, les membres ne pouvaient pas voter pour le candidat, on est plutôt allés pour une campagne d'information. »

Autres candidats

Tout en saluant l'élection de son collègue Pierre Cossette, le candidat Sébastien Lebel-Grenier n'a pas caché sa déception. « Je suis content de la campagne que j'ai faite », a-t-il indiqué. Interrogé sur la suite des choses, il a indiqué qu'il demeurerait doyen de la faculté de droit jusqu'à la fin de son mandat, en 2019.

L'ex-recteur Bruno-Marie Béchard Marinier, professeur à la faculté de génie, n'a pas voulu commenter. Ce dernier a fait campagne sur le thème « Rebondir ensemble » aux côtés de l'ex-doyenne Lynda Bellalite.

Il a également été impossible de parler jeudi au candidat Alain Webster, vice-recteur aux relations gouvernementales et au développement durable et vice-recteur au campus de Longueuil.

Au cours des prochaines semaines, un processus sera également enclenché à la faculté de médecine et des sciences de la santé (FMSS) afin de trouver un nouveau doyen ou une nouvelle doyenne.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer