• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Une intervention urgente réclamée à l'intersection des routes 249 et 220 

Une intervention urgente réclamée à l'intersection des routes 249 et 220

L'intersection des routes 249 et 220, dans le... (Archives, La Tribune)

Agrandir

L'intersection des routes 249 et 220, dans le secteur Saint-Élie, a été le théâtre de 25 accidents entre 2010 et 2016.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Lorsqu'elle a constaté l'ampleur de la collision entre deux véhicules à l'intersection des routes 249 et de la route 220, samedi en fin d'après-midi à Sherbrooke, une résidente du secteur Saint-Élie a décidé d'interpeller les élus.

« On m'a dit que cette intersection est surnommée le coin de la mort. Je n'ai pas de misère à le croire. Je passe à cet endroit tous les jours matin et soir. Il faut vraiment faire quelque chose pour améliorer la sécurité à cette intersection », plaide la citoyenne Nancy Dion.

Vers 17 h 30 samedi soir, un véhicule Toyota qui circulait sur le chemin Rhéaume, soit la route 249, n'a pas fait son arrêt obligatoire et a heurté un véhicule Hyundai qui arrivait sur le chemin Saint-Élie, soit la route 220.

« Trois personnes ont été blessées. Le véhicule n'a pas fait son arrêt obligatoire », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier.

« Les deux véhicules ont vraiment cogné très fort. Une ou deux secondes plus tard et c'est moi qui aurais été impliquée. Le véhicule qui arrivait de Saint-Denis-de-Brompton n'a jamais ralenti. Il y a pourtant un clignotant rouge pour annoncer l'arrêt obligatoire », ajoute Nancy Dion.

«Notre analyse permet de constater que plusieurs de ces accidents surviennent à angle droit.»


Julien Lachance... (Archives La Tribune, Julien Chamberland) - image 3.0

Agrandir

Julien Lachance

Archives La Tribune, Julien Chamberland

En juillet 2016, six personnes avaient été blessées lors d'une collision entre deux véhicules à cet endroit. En août 2010, ce sont deux motocyclistes qui avaient été happés sur la route 220.

Selon le ministère des Transports du Québec (MTQ), il est survenu 25 accidents à cette intersection entre 2010 et 2016. Il y a eu deux blessés graves et douze blessés légers lors de ces accidents.

« Notre analyse permet de constater que plusieurs de ces accidents surviennent à angle droit. Nous avons fait des relevés de vitesse. Les analyses se poursuivent afin d'apporter d'autres améliorations s'il y a lieu. L'intersection avait été réaménagée à l'automne 2000 afin d'améliorer la sécurité. Le tracé de la route 249 avait été revu, la signalisation améliorée et même les méthodes de déneigement ont été modifiées », explique la porte-parole du MTQ en Estrie, Numba Danielle.

Le conseiller municipal du district de Saint-Élie, Julien Lachance, a déjà parlé de ce problème au conseil municipal et au MTQ.

« Cette intersection me préoccupe beaucoup. C'est un endroit dangereux et le problème est urgent. Il faut trouver une solution rapidement pour améliorer les choses », soutient Julien Lachance, qui a aussi interpellé la députée de Richmond Karine Vallières.

« Au MTQ, on m'a dit que la mise en place d'un carrefour giratoire n'est pas une option en raison de la pente dans le secteur. Est-ce que ça passe par une meilleure signalisation? », ajoute M. Lachance.

« Peu importe la solution, quelque chose doit être fait. Mes enfants commencent à conduire, alors je ne veux pas qu'eux, moi ou personne d'autre soit impliqué dans un autre accident à cet endroit », plaide Nancy Dion.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer