Le centre communautaire de Brompton enfin inauguré

Le maire Bernard Sévigny, la conseillère Nicole Bergeron,... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Le maire Bernard Sévigny, la conseillère Nicole Bergeron, le président du C.A. de l'école secondaire de Brompton, Clément Nault, et le directeur général de l'école secondaire, Simon Croteau, ont participé à l'inauguration du centre communautaire de Brompton.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) « Enfin! » C'est le premier mot qu'a utilisé le maire Bernard Sévigny au moment d'inaugurer le centre communautaire de Brompton. Attendu depuis au moins deux décennies, ledit centre communautaire accueillera cinq organismes en permanence dans ses locaux situés à l'école secondaire de Brompton.

Ces nouveaux espaces, qui découlent d'un partenariat municipal-scolaire, occupent une superficie totale de 16 900 pieds carrés. Si 3670 pieds carrés sont partagés entre les élèves et les utilisateurs du centre, près de 7000 pieds carrés sont consacrés exclusivement aux organismes et aux usagers. Les installations comprennent une cuisine, trois salles polyvalentes, une classe d'art, deux classes multimédias, une salle de conférence et le local du Cercle des Fermières.

« Si à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, je peux vous dire que ce projet est très glorieux. Le seul fait que le monde scolaire s'ouvre encore plus à la communauté et que la communauté s'ouvre au monde scolaire laisse entrevoir de belles perspectives », a commenté la conseillère de Brompton, Nicole Bergeron.

Le maire Bernard Sévigny a mentionné que « rarement dans ma carrière politique j'ai constaté des projets dont tous les intérêts convergent. Nous avons travaillé dans l'intérêt des élèves, de la communauté et de la Ville. Nous avons convenu d'un partenariat inattendu, qui nous a fait sortir de notre zone de confort, mais les résultats sont extraordinaires. »

Le projet de centre communautaire initial, dans le bureau d'arrondissement de Brompton, était évalué à 2,7 M$. Le réaménagement du bureau d'arrondissement et la réalisation du centre communautaire à l'école secondaire auront finalement coûté 1,98 M$.

« Ç'a coûté moins cher et il est beaucoup mieux organisé. On intègre la communauté avec l'école secondaire, qui est un acteur de premier plan dans l'arrondissement. Le match est parfait. Oui ç'a été long, mais en même temps, nous avons travaillé plusieurs projets et celui-là était le meilleur », ajoute M. Sévigny.

Nicole Bergeron s'est montrée émue. « C'est l'aboutissement de tellement d'années d'efforts. La pression devenait grande quand on sait que les besoins sont là depuis longtemps. Les organismes peinaient à exercer leur mission et plaidaient pour des locaux adaptés de manière à pouvoir continuer à déployer leurs efforts et à offrir leurs activités. »

Une journée portes ouvertes est prévue le 8 avril pour permettre à la population de découvrir le nouveau centre communautaire. Les inscriptions pour le camp de jour se tiendront au même moment.

Les besoins des Sherbrookois sont-ils tous comblés en matière de centres communautaires? « Il faudra peut-être travailler quelque chose à Lennoxville, mais sinon, nous répondons aux besoins de chacune des communautés qui compose la ville de Sherbrooke. »

Élections

Enfin, invitée à réagir à la candidature de Raymond Gaudreault pour un poste de conseiller, un allié dans la campagne contre la disparition de Brompton, Nicole Bergeron ne s'est pas montrée surprise.

« Personne, à l'ère où on se trouve, ne peut être élu par acclamation. Une fois notre décision personnelle prise, il ne faut pas regarder dans le rétroviseur. Ça peut être intéressant au niveau des idées. Les gens auront la possibilité de faire des choix. J'espère que la population ira voter quand viendront les élections. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer