Les ambulanciers de l'Estrie retournent en grève

Les ambulanciers paramédicaux de la Coopérative de travailleurs... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Les ambulanciers paramédicaux de la Coopérative de travailleurs d'ambulance de l'Estrie retournent en grève pour sept jours à compter de vendredi.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(Sherbrooke) Les ambulanciers paramédicaux de la Coopérative de travailleurs d'ambulance de l'Estrie retournent en grève pour sept jours à compter de vendredi. Durant cette période, ils n'assureront que les services essentiels dans les villes de Sherbrooke, Magog, East Angus, Richmond et Valcourt qu'ils desservent.

Les quelque 150 ambulanciers affiliés au secteur préhospitalier de Sherbrooke rejoindront alors un mouvement qui prend de l'ampleur dans la province. En Estrie, Ambulance Coaticook, Ambulance Stanstead et Ambulance Weedon et région sont pour leur part en grève depuis mardi, pour une durée indéterminée dans ces trois cas.

« On va continuer de répondre à tous les appels et la population ne sera pas prise en otage, assure Christian Beaudin, président du Syndicat des paramédics de l'Estrie affilié à la CSN. Nos moyens de pression sont de nature administrative, plus ciblés vers l'employeur que vers la population. »

Entre autres services non essentiels, M. Beaudin donne en exemple qu'ils refuseront de ramener les escortes médicales quand il n'y a plus de patient à bord lors de transports interhospitaliers, et qu'ils ne prennent plus de stagiaires en soins préhospitaliers d'urgence.

Rappelons que la fin de semaine dernière, en plein Grand prix Ski-Doo de Valcourt, la Coopérative de l'Estrie avait mené une première grève de 72 heures durant laquelle les véhicules habituellement attitrés aux coureurs n'étaient pas présents. Aucun incident n'a toutefois été signalé.

Cette fois, le Syndicat des paramédics de l'Estrie-CSN a opté pour une grève d'une semaine. Et M. Beaudin n'écarte pas l'idée que leurs moyens de pression soient plus visibles.

« Pour l'instant, il n'y a toujours pas de discussions sérieuses à la table de négociations. Le ministre n'est même pas présent », déplore-t-il, en prévenant que si la grève est reconduite une troisième fois chez la Coopérative de travailleurs d'ambulance de l'Estrie, elle sera alors d'une durée « illimitée ».

Les ambulanciers paramédicaux sont sans contrat de travail depuis le 31 mars 2015.

Plusieurs points sont en litige, notamment les salaires, l'organisation du travail, le régime de retraite, ainsi que les horaires et la charge de travail.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer