Alexandre Charest omniprésent au Grand Spin Don

La cinquième édition du Grand Spin Don de... (Spectre média, Maxime Picard)

Agrandir

La cinquième édition du Grand Spin Don de Sherbrooke a permis d'amasser 93 500 $ pour la Société canadienne du cancer, un record pour l'événement.

Spectre média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Si Alexandre Charest ne se trouvait pas au cinquième Grand Spin Don de Sherbrooke samedi, sa mémoire, elle, était assurément présente chez les quelque 276 participants qui ont pédalé ce jour-là.

Emporté par un cancer du cerveau en octobre dernier, à l'âge de 33 ans, Alexandre Charest a été le porte-parole de l'événement visant à amasser des fonds pour la Société canadienne du cancer pendant deux ans. Samedi, au Maxi-Club de Rock Forest, malgré l'absence du Sherbrookois qui se faisait douloureusement sentir, son souvenir a poussé des dizaines de personnes à se dépasser en enfourchant tour à tour leur vélo stationnaire pendant près de 12 heures.

Au total, 93 500 $ ont été amassés, un record pour l'activité-bénéfice qui avait récolté 71 256 $ l'an dernier. « C'est au-delà de nos espérances! On est super contents », lançait Mylène Vachon, présidente du comité organisateur.

Le Dr David Fortin, le neurochirurgien qui suivait Alexandre au CIUSSS de l'Estrie-CHUS, était sur place pour encourager les participants. En fin de journée, il a livré un témoignage touchant au sujet de son patient, devenu son ami au fil du temps.

« J'ai connu Alex comme professeur de spinning, d'abord et avant tout », a raconté celui qui spinnait » régulièrement au Maxi-Club où travaillait Alexandre. « (...) Je suis tombé en amour avec Alex : c'était un gars extrêmement fonceur, qui nous faisait faire des entraînements extraordinaires. On bûchait pour lui! (...) J'ai rencontré un gars que je trouvais extrêmement motivé et brillant. »

« J'ai aussi malheureusement connu Alex dans un autre rôle : je l'ai connu comme patient, a poursuivi le Dr Fortin. Comme patient, j'ai retrouvé le même gars allumé, énergique, motivé. Il voulait se battre contre sa maladie... Il s'est battu avec un courage qui n'est même pas nommable. »

« C'est clair que l'aura d'Alex est ici avec nous aujourd'hui, et je pense que l'aura d'Alex va toujours être là, chaque fois qu'on va faire un Spin Don en Estrie. C'est important qu'on se souvienne de sa mémoire. (...) C'est lui qui nous motive. »

Pour rendre hommage à Alexandre, Erick Grandmont, propriétaire des Maxi-Club de Sherbrooke, a annoncé qu'une salle de spinning du Maxi-Club de la rue Belvédère Sud, autrefois appelée la salle Belvédère, deviendrait la salle Alexandre-Charest.

« Quand j'ai acheté les Maxi-Club en 2015, j'ai rencontré Alex. Lorsque j'embauche des gens, je dis tout le temps : essaie de laisser ta marque. Chez Alex, j'ai vu quelqu'un qui sortait du lot pas à peu près. Je l'ai aussi vu combattre. Il était super inspirant. Il m'inspire beaucoup, il m'inspire encore et il va continuer de m'inspirer », a déclaré M. Grandmont.

Passion contagieuse

C'est avec le regard inondé de larmes que plusieurs membres de la famille d'Alexandre Charest ont écouté les discours prononcés en l'honneur du grand sportif. Robin et Samuel Charest, ses deux frères, se sont dits « très reconnaissants de l'implication de tout le monde ».

« Aujourd'hui, c'était pour Alex, parce qu'il n'a jamais laissé tomber, mentionnait Robin Charest. (...) La salle nommée en son nom, c'est touchant, mais la plus belle chose là-dedans, c'est qu'Alexandre n'a jamais espéré ça. Il a tellement impacté les gens en étant naturel, que je pense que c'est ça qui a fait la plus grosse différence. »

« Alex avait une passion contagieuse, et ça paraît encore aujourd'hui. (...) Il aurait été très fier », a résumé Samuel Charest.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer