Saisie de cocaïne à Magog : trois accusés libérés

C'est dans cette résidence de la rue Rexford... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

C'est dans cette résidence de la rue Rexford à Magog qu'a été arrêté Daniel Roy.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Arrêtés lors de la frappe antidrogue effectuée mercredi à Magog, André Bernard, Claude Ruel et Randal K. Michalek ont été remis en liberté sous conditions.

Ruel et Bernard, défendus par Me Jean-Marc Bénard et Me Guy Plourde, ont déposé 1500 $, alors que Michalek, défendu par Me Nicolas Cossette, a dû déposer 2500 $, pour garantir le respect de leurs conditions.

Un couvre-feu a été imposé aux accusés, qui ne pourront fréquenter les bars ni communiquer entre eux.

Plus d'un kilo de cocaïne, un kilo de haschich et 121 245 $ canadiens et 8440 $ américains ont été saisis à douze lieux de perquisition.

En plus des accusations liées au trafic de stupéfiants, Claude Ruel, 59 ans, est aussi accusé de production de marijuana. Michalek est accusé de possession de cocaïne et résine de cannabis dans le but d'en faire le trafic, alors que André Bernard est accusé de trafic et de possession de stupéfiants dans le but d'en faire le trafic.

Les trois avocats de la défense se sont entendus avec le procureur aux poursuites criminelles, Me Andy Drouin, pour reporter les dossiers au 28 avril prochain.

Actif depuis près d'une quarantaine d'années en matière criminelle, la tête dirigeante alléguée, Daniel Roy, qui a été arrêté sur la rue Rexford à Magog, doit revenir vendredi au tribunal.

Roy, défendu par Me Jean Leblanc, a été accusé de trafic de stupéfiants, de possession dans le but de faire le trafic de cocaïne, de résine de cannabis et de cannabis entre février 2016 et février 2017 ainsi que de recel.

Ce sont des informations du public qui ont permis de mener l'enquête puis de réaliser ces perquisitions.

L'escouade régionale mixte de l'Estrie et la Sûreté du Québec ont participé à cette frappe policière majeure menée par la Régie de police Memphrémagog.

Les perquisitions ont été faites à deux entrepôts de la rue Principale Ouest à Magog de même que sur les rues Rexford, Gingras, Bowen et Meloche. Un domicile de la rue Clark à Austin a aussi été visé.

Trois véhicules ont été saisis à titre de biens infractionnels lors de cette opération, soit un véhicule Mercedes C-300 2016, un Ford Ranger 1993 et un Dodge Caravan 2000.

La perquisition a permis de démanteler une serre de production de marijuana. Des armes ont été saisies, notamment un poing américain ainsi que deux pistolets de calibre .22.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer