Grand Prix Ski-Doo de Valcourt : « c'était un samedi record »

La présence des pilotes de la TLR Cup,... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

La présence des pilotes de la TLR Cup, le circuit élite des États-Unis, au Grand-Prix de Valcourt a comblé les attentes des organisateurs et des spectateurs depuis vendredi.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Des courses plus relevées que jamais. Une température clémente pour permettre aux spectateurs de les apprécier et des activités toujours achalandées. La 35e édition du Grand Prix Ski-doo de Valcourt en est une dont les gens pourront se rappeler, selon les organisateurs.

Malgré l'annulation de la finale de ProChamp 440 en fin d'après-midi dimanche en raison de la neige et de la poudrerie, une décision prise de concert avec les pilotes pour assurer leur sécurité, Marie-Pier Lemay ne retenait que du positif.

« Ça enlève une finale supplémentaire, mais on a eu d'excellentes courses et on n'a eu aucune sortie grave, donc on s'assure de garder la carte parfaite. Toute notre équipe est vraiment contente. Ça faisait deux ans que c'était plus difficile au niveau de la température, mais là on va avoir un très bon bilan. On a été capable d'accueillir les visiteurs comme il faut. C'était un samedi record, mentionne d'emblée la directrice générale de l'événement. Avec les courses d'accélération samedi et la température qu'on avait, c'était du jamais vu. Et au niveau de la qualité des courses en ProChamp 440, ça faisait vraiment longtemps qu'on avait vu une compétition aussi féroce et d'aussi bons pilotes à Valcourt. Les gens se sont vraiment déplacés pour ça et ç'a été très apprécié. »

« Ça demeure toujours spectaculaire, opine Stéphane Ostiguy, un amateur de courses de Laval. Je suis déjà allé les voir à Eagle River (au Wisconsin) et ça roule pas à peu près en TLR. On s'attendait à ce qu'ils dominent ici et ils n'ont pas déçu. »

« Du gros, gros, gros calibre »

L'annonceur Anthony Marcotte, qui en était à son baptême de feu à Valcourt, se disait également impressionné par la vitesse déployée par les Américains sur l'ovale glacée du circuit Yvon-Duhamel.

« C'est sûr que leur présence rajoute beaucoup de cachet. On a tous hâte de voir les Québécois rivaliser avec les Américains, mais on remarque qu'ils sont une coche au-dessus. C'est du gros, gros, gros calibre avec des gens extrêmement téméraires qui n'ont peur de rien. C'est vraiment impressionnant de voir ça rouler, des machines qui dépassent les 100 milles à l'heure sur la glace, conduites par des pilotes qui ne sont pas attachés », souligne celui qui célèbrera ses dix ans comme annonceur des courses sur terre battue à l'Autodrome Granby en mai.

Si la présence des vedettes de la TLR Cup comme Gunnar Sterne, qui a remporté les courses de vendredi et samedi, laissait peu de chance aux pilotes québécois, ces derniers n'en étaient pas moins ravis d'avoir de la compétition supplémentaire assure néanmoins Mme Lemay. La D.G. a d'ailleurs bon espoir de revoir les pilotes américains en 2018.

« On ne sait pas encore, mais Todd (Achterberg, directeur de la TLR Cup) a dit qu'il voulait revenir. Les pilotes québécois étaient contents eux aussi, parce qu'ils pouvaient se mesurer à eux et compétitionner. »

Quelque 300 bénévoles ont oeuvré à faire du GPV un succès cette année. Entre 28 000 et 30 000 personnes étaient attendues entre vendredi et dimanche, des chiffres qui seront précisés au cours des prochains jours. En plus des courses, la zone familiale, les paddocks et les spectacles ont également été très achalandés, se réjouit Marie-Pier Lemay.

« La température a aidé, mais on a tellement eu des familles. La place de la famille était vraiment belle et elle a été exploitée au maximum. Il y avait toujours des enfants dans les jeux gonflables! Le spectacle de Kaîn s'est super bien passé également. Les paddocks étaient impressionnants aussi, parce que ce sont de grosses équipes qui viennent des États-Unis, avec de grosses caravanes. On a sorti des luges qui étaient rangées depuis 20 ans pour y amener les gens et ça mettait beaucoup d'ambiance », résume-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer