Exclusif

70 millions $ pour le manège Belvédère

Le manège militaire Colonel-Gaétan-Côté de la rue Belvédère est... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Le manège militaire Colonel-Gaétan-Côté de la rue Belvédère est situé en plein centre-ville, au coin des rues Belvédère Sud et des Fusiliers, près de l'intersection de la rue King Ouest.

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) De 60 à 70 millions de dollars seront investis au manège militaireColonel-Gaétan-Côté de la rue Belvédère au cours des dix prochaines années.

« Les installations seront modernisées. Le manège deviendra moderne, comme nos nouvelles installations, tout en respectant l'architecture du bâtiment », explique le major Steeve Camirand de l'Unité des opérations immobilières pour le Québec des Forces armées canadiennes (FAC) au cours d'une visite des lieux avec La Tribune.

Visitez le manège militaire Belvédère en photos.

Chose certaine, de tels travaux sont longs à prévoir et longs à réaliser. « Nous pensons prendre possession du bâtiment rénové dans sept à dix ans », assure le lieutenant-colonel François Lagacé de la même unité.

Érigé en 1908, le bâtiment centenaire a dû subir plusieurs travaux de stabilisation au cours des dernières années pour assurer sa pérennité et la sécurité des militaires qui y travaillent.

Une structure en métal a été montée à l'intérieur du manège pour y mettre des ancrages. Ces travaux s'avéraient nécessaires parce que la structure démontrait des signes d'affaiblissement.

La toiture a dû être changée l'été passé puisque la membrane était percée.

À l'arrière du bâtiment, on a recouvert la brique à certains endroits pour sécuriser la maçonnerie qui se détachait.

Une des deux tours de la façade du bâtiment a été solidifiée, de même que l'une des arches.

Un agrandissement est aussi prévu. Situé sur le coin des rues Belvédère et des Fusiliers, le terrain qui loge le manège militaire est cependant bien étroit pour un agrandissement. À l'arrière et sur l'un des côtés du manège, une bande de terrain sert de stationnement pour quelques véhicules militaires.

« Nous ne sommes pas encore au stade des plans et devis... Mais oui, il y a de l'espace disponible... » , soutient le major Steeve Camirand.

L'étape des plans et devis n'est pas encore arrivée. « Nous sommes encore à déterminer les besoins des quatre unités », explique le lieutenant-colonel François Lagacé.

Sur le rôle d'évaluation foncière de la Ville de Sherbrooke, le terrain du manège est évalué à 545 000 $ et le bâtiment, à 1 521 000 $ pour un total d'un peu plus de 2 M$.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer