• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Couillard et Barrette confirment une première super-clinique à Sherbrooke 

Couillard et Barrette confirment une première super-clinique à Sherbrooke

Philippe Couillard... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Philippe Couillard

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Sherbrooke a sa première super-clinique. La Clinique des médecins d'urgence (CMU) est le deuxième établissement au Québec à recevoir cette désignation.  Le premier ministre Philippe Couillard et le ministre de la Santé et des Services sociaux Gaétan Barrette étaient de passage à Sherbrooke pour en faire l'annonce en grande pompe.

Gaétan Barrette... (Spectre Média, Frédéric Côté) - image 1.0

Agrandir

Gaétan Barrette

Spectre Média, Frédéric Côté

Anciennement située sur la rue Bowen Sud, la CMU s'est associée au Groupe de médecine de famille (GMF) Belvédère-Galt et a déménagé au 1280 rue King Est pour devenir la première super-clinique de la région.

«Nous nous sommes engagés en campagne électorale à mettre sur pied un réseau de cliniques ouvertes 7 jours par semaine, 12 heures par jour. La super-clinique CMU du GMF Belvédère-Galt est la seconde de ce type à voir le jour, quelques semaines après l'ouverture de la super-clinique Le Plein Ciel, à Montréal. Notre objectif est que les Québécois puissent bénéficier de 50 de ces cliniques un peu partout à travers le Québec d'ici la fin 2018», a déclaré le premier ministre du Québec, ajoutant que l'objectif des super-cliniques est de sortir les personnes qui n'ont pas de problèmes de santé aigus des hôpitaux.

Dans les faits, les Estriens n'auront pas accès immédiatement aux services de la super-clinique sherbrookoise les soirs et les fins de semaine. «On est déjà installé dans nos nouveaux locaux et la clinique est ouverte, mais il nous manque encore des ressources, notamment administratives, avant que l'horaire allongé puisse entrer en vigueur. On parle de quelques semaines. On vise février», précise le Dr Rémi Bouchard, responsable de la super-clinique qui compte plus d'une quinzaine de médecins et qui souhaite agrandir son équipe au cours des prochains mois. 

«Le contrat prévoit que la super-clinique offrira un minimum de 20 000 consultations par année à des patients qui n'ont pas de médecin de famille. Je suis heureux que les médecins de famille de Sherbrooke aient répondu à mon invitation de participer à ce nouveau mode d'organisation des soins et services de santé. Je suis convaincu qu'ils constateront que cette solution améliorera considérablement l'accessibilité des services de première ligne en  plus de diminuer le temps d'attente aux urgences ainsi que les délais d'accès aux services spécialisés. C'est logique que la première super-clinique ouvre dans l'Est de la ville, un secteur où la population se développe et a des besoins», a pour sa part mentionné le ministre Barrette qui prévoit faire «prochainement» l'annonce de la deuxième super-clinique sherbrookoise qui sera située dans l'Ouest, soit à l'angle de la rue King Ouest et de l'autoroute 410.

Dans les faits, la CMU offrait déjà au-delà de 20 000 consultations annuelles et espère faire grimper ce nombre au-delà de 30 000 par an, selon les ressources qui s'ajouteront dans l'avenir.

Le député de Sherbrooke et ministre responsable de la région de l'Estrie, Luc Fortin était aussi présent pour l'annonce dans la nouvelle super-clinique. «Le Dr Couillard et Le Dr Barrette ont tous les deux habité et pratiqué la médecine dans la région et je crois que ça fait d'eux de bons alliés pour nous en Estrie», a-t-il souligné ajoutant que les familles avec de jeunes enfants, comme la sienne, sauront profiter des nouveaux services offerts.

La super-clinique offrira un service de prélèvement et un service de radiologie de base. D'autres services s'ajouteront. Sa désignation est également conditionnelle à l'utilisation d'un dossier médical électronique et à son engagement à répondre aux besoins de la population en cas d'une augmentation de la demande, par exemple, lors de périodes d'activité grippale.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer