Noël, une bonne occasion de se souvenir

Le président du Comité des vétérans de l'unité... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Le président du Comité des vétérans de l'unité 318 et vice-président national de l'armée de l'aviation du Canada, Robert Groulx

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Une quarantaine d'anciens militaires ayant participé à des missions étalées sur plus de 70 ans ont été réunis dimanche non pas pour élaborer des stratégies, mais plutôt pour célébrer un repas de Noël, une première à Sherbrooke et possiblement pour l'ensemble du Québec.

Le dîner, organisé par le Comité des anciens combattants dans les locaux de l'unité No 318 de Lennoxville des vétérans de l'armée, de la marine et de l'aviation du Canada, a été précédé d'une cérémonie protocolaire particulièrement émouvante où des acteurs de la Deuxième Guerre mondiale, de la guerre de Corée et de la guerre d'Afghanistan ont visiblement ressassé des souvenirs douloureux.

« Ce sera toujours douloureux, a opiné l'organisateur Robert Groulx. Chaque fois qu'on fait une rencontre quelconque, que ce soit au jour du Souvenir ou à une autre occasion, ces rencontres ont pour but de reconnaître et de respecter ce que les gens ont fait pour leur pays, jusqu'à aller au sacrifice ultime. Ils méritent notre plus grand respect et on n'en parle pas encore assez. Il faut que les gens sachent que s'ils sont bien dans leur foyer, que c'est grâce à eux. »

« Ces gens-là, il y en a beaucoup qui sont seuls à la maison, et j'ai voulu les regrouper pour égayer leur vie un peu, mettre un baume, même si c'est pratiquement infaisable. Reste que l'atmosphère est belle, les gens sont heureux et nos vétérans ne se sentent pas oubliés. Ça, c'est important », renchérit celui qui est également président du Comité des vétérans de l'unité 318 et vice-président national de l'armée de l'aviation du Canada.

Réal Lambert, un ancien aide médical qui a oeuvré pendant la guerre de Corée, a reçu la médaille d'ambassadeur de la paix décernée par la République de Corée.

« Je suis resté vraiment surpris de l'organisation. C'est la première fois que je vais à un repas de vétérans et j'apprécie ça. On se fait vieux et on a perdu un peu l'esprit de l'armée, mais l'expérience de nos vies a varié beaucoup selon l'armée qu'on a faite. J'étais dans un corps médical et c'était un peu spécial », souligne M. Lambert.

Le monument aux Braves protégé

De nombreux dignitaires étaient également sur place. Le député néo-démocrate de Sherbrooke a récité un bref bénédicité tandis que le député provincial de Sherbrooke et ministre de la Culture, Luc Fortin, a profité de l'occasion pour annoncer la signature d'un avis d'intention de classement pour le monument aux Braves de Sherbrooke, situé sur la côte King.

« On est ici dans une célébration pour se souvenir du sacrifice des anciens combattants et préserver cette mémoire-là. Un des lieux physiques et emblématiques pour le faire, c'est le cénotaphe de la côte King. Le bien va devenir protégé par la loi et ça va assurer la pérennité de ce lieu-là. Ça va donner lui encore plus de panache et de visibilité. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer