Une bière brassée avec l'eau du puits de la mine Jeffrey

Les créateurs de la bière « La ciel... (La Tribune, Yvan Provencher)

Agrandir

Les créateurs de la bière « La ciel ouvert », Danick Pellerin et Ian St-Hilaire, trinquent au succès de cette dernière fabrication artisanale de la microbrasserie Moulin 7 à Asbestos.

La Tribune, Yvan Provencher

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yvan Provencher
La Tribune

(Asbestos) La microbrasserie Moulin 7 à Asbestos lance cette semaine une nouvelle bière, « La ciel ouvert », une bière blanche houblonnée, avec un faible taux d'alcool. Ce qui la distingue spécifiquement est que l'eau qui a servi à la fabrication de cette nouvelle cuvée a été puisée à même le lac du puits de la mine Jeffrey.

« C'était une fierté pour nous de descendre au fond du puits minier pour y puiser l'eau pour les deux premiers brassins de cette bière fabriquée chez nous, une fierté de démontrer que la vie n'est pas un poison à Asbestos. Cette nouvelle bière est un clin d'oeil à l'entreprise minière qui a fait vivre notre monde durant si longtemps et qui est encore très active, mais différemment », explique Ian St-Hilaire, un des propriétaires de la microbrasserie.

Son complice Danick Pellerin mentionne que pour les besoins de cette dernière création, il s'agit d'une eau cristalline, pure et naturelle, sans aucune trace d'amiante, avec beaucoup de minéraux. « L'eau a été analysée, filtrée, confirmant sa grande pureté. » Cette bière s'ajoute en continuité du concept global qui a été inspiré par le passé minier local, d'abord avec le nom de la microbrasserie, « Le Moulin 7 », et ses bières, La Mineur, L'Or blanc, la 100 tonnes, 1949, L'exproprié, La spello, La Bourbeau et La pépine.

Le président de Mine Jeffrey, Bernard Coulombe, leur a remis préalablement des tests effectués par des laboratoires indépendants. « L'eau est parfaitement potable, sans amiante, il y a tellement une grande quantité d'eau que si des particules existaient sur des roches à une partie du pourtour, ça ne paraît pas dans l'eau. Il n'y a pas de contamination, pas de coliformes, de métaux. Il y a actuellement 5 milliards de gallons d'eau dans le puits, éventuellement 47 milliards, lorsque rempli à 40 mètres du bord », précise-t-il.

Depuis l'ouverture de leur microbrasserie en mars 2015, les jeunes entrepreneurs en sont rendus à leur 100e brassin, soit une production de 100 000 litres de bière.

Ils sont visiblement heureux de la progression de leur entreprise qui compte maintenant une quinzaine d'employés. « Les gens viennent chez nous pas seulement pour la bouffe et la bière, mais aussi pour l'expérience. Nous bénéficions d'une clientèle régionale, mais également touristique appréciable. La bière artisanale est toujours en popularité croissante au Québec », confirment-ils.

Le mobilier et la décoration du Moulin 7 ont été effectués avec des objets et matériaux récupérés lors du démantèlement de la mine. En effet, 60 % des installations du pub ont été réalisées avec des matériaux recyclés ou récupérés à la mine, des pièces uniques de son histoire.

Un vidéo déjà populaire sur YouTube montre l'expédition de puise d'eau à l'intérieur du cratère minier de Mine Jeffrey sous le titre Microbrasserie Moulin 7.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer