L'opposition régionale s'organise

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(ASBESTOS) L'opposition s'organise contre l'intention du gouvernement de Justin Trudeau de présenter un projet de loi qui interdirait de fabriquer, d'utiliser, de vendre, de mettre en vente ou d'importer de l'amiante.

Un discours commun s'exprime déjà entre les députés provinciaux de Richmond, Karine Vallières, de Lotbinière-Frontenac, Laurent Lessard, les députés fédéraux de Mégantic-L'Érable, Luc Berthold et de Richmond-Arthabaska, Alain Rayes.

Au cours d'une conférence téléphonique lundi en fin d'après-midi, ils ont convenu d'unir leurs voix et de travailler ensemble pour maintenir une même ligne d'opposition à cet éventuel projet de loi, selon les informations qui ont été rendues publiques.

Ce projet de loi serait lourd de conséquences pour l'économie des régions de Thetford Mines et d'Asbestos du fait qu'il toucherait non seulement le bannissement de l'amiante, mais potentiellement l'inclusion des résidus ou des possibilités de revalorisation des résidus de ces mines maintenant fermées à l'exploitation du chrysotile.

Les députés veulent s'assurer que d'interdire l'inclusion et la revalorisation des résidus n'est pas dans l'intention du gouvernement fédéral pour rassurer les populations d'Asbestos et de Thetford Mines, ainsi que les promoteurs des entreprises qui travaillent sur des projets de mise en valeur des richesses contenues dans les résidus miniers en question.

Des actions seront prises dans les prochains jours auprès de la ministre des Sciences, l'honorable Kirsty Duncan, par le député Alain Rayes, et auprès de la ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, par la députée Karine Vallières, au nom du groupe de députés. Les municipalités d'Asbestos et de Thetford Mines seront également actives dans le dossier par l'entremise de leurs élus.

Si le bannissement de l'amiante est bientôt mis de l'avant, cette décision ne doit pas interférer dans le processus de renouveau économique des régions fragilisées par l'abandon de l'exploitation de l'industrie du chrysotile. Voilà l'enjeu que défendra la coalition des députés avec diligence et conviction.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer