• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Trois parents sur trois souhaitent un programme éducatif en service de garde 

Trois parents sur trois souhaitent un programme éducatif en service de garde

À la veille des audiences nationales de la Commission sur l'éducation à la... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

À la veille des audiences nationales de la Commission sur l'éducation à la petite enfance, qui doit faire le bilan de la politique familiale du Québec 20 ans après son implantation, un sondage Léger commandé par les commissaires démontre que deux parents sur trois veulent qu'un programme éducatif obligatoire soit mis en place dans les services de garde.

Un tel programme éducatif se voudrait une façon d'initier les tout-petits aux activités d'apprentissage déjà prévues dans leur programme scolaire.

Le président de la Commission sur l'éducation à la petite enfance, André Lebon, s'est réjoui de constater que les Québécois sondés voient les services de garde comme «une occasion, pour leurs enfants, d'entamer leur parcours éducatif», a-t-il souligné par voie de communiqué.

Les 1000 répondants au sondage ont également été interrogés sur la qualité des services offerts et sur l'accès à des places subventionnées pour les enfants vulnérables.

M. Lebon a également mené des consultations dans 14 municipalités du Québec en compagnie des commissaires Martine Desjardins et Pierre Landry. Au terme de cette tournée de deux mois, des audiences nationales de la commission s'ouvriront mardi à Montréal.

Parmi les Québécois favorables à l'implantation d'un programme éducatif obligatoire en services de garde, 61 pour cent sont âgés de 18 à 44 ans, note-t-on, alors que les 45 ans et plus soutiennent une telle mesure à 41 pour cent.

Par ailleurs, 70 pour cent des sondés souhaitent que les enfants issus de milieux défavorisés bénéficient de places subventionnées en services de garde ainsi qu'en maternelle quatre ans.

Soixante et un pour cent des parents interrogés évaluent par ailleurs que la qualité des services offerts est bonne ou excellente. Dans l'ensemble des sondés - y compris ceux qui n'ont pas d'enfant - cette proportion est plutôt de 56 pour cent.

La Commission sur l'éducation à la petite enfance doit déposer un rapport en février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer