«Rambo» Gauthier se lancerait en politique mardi prochain

Bernard Gauthier... (Archives La Presse)

Agrandir

Bernard Gauthier

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Bernard «Rambo» Gauthier, le coloré syndicaliste de la Côte-Nord, se lancerait officiellement en politique mardi prochain.

La rumeur circulait depuis un certain temps déjà; on disait qu'il était à la recherche d'un parti pour l'accueillir. Dans le passé, il s'est dit désillusionné face aux partis politiques actuels.

Joint au téléphone jeudi, le représentant des opérateurs de machinerie lourde syndiqués à la FTQ-Construction sur la Côte-Nord n'a pas voulu confirmer clairement qu'il se lancerait en politique, mais il a admis qu'il ferait une annonce mardi prochain.

Il n'a pas voulu donner d'entrevue dès maintenant, affirmant que s'il en donnait une à un média, il se montrerait injuste envers les autres. Il veut donc faire son annonce à tous les médias en même temps, mardi prochain, a-t-il expliqué.

En entrevue avec La Presse canadienne, le directeur général de la FTQ-Construction, Yves Ouellet, a indiqué qu'il n'avait pas été mis au courant personnellement de la décision de M. Gauthier. «On l'avait entendu nous aussi» qu'il envisageait de se lancer en politique, mais «non», il ne l'a pas appelé récemment pour l'en informer, a-t-il indiqué.

Techniquement parlant, d'ailleurs, M. Gauthier n'est pas employé par la FTQ-Construction, mais par sa section locale 791, soit celle des opérateurs de machinerie lourde.

«La politique chez nous, c'est que le représentant (syndical), il a une vie privée. Il peut en faire ce qu'il veut. C'est sûr que si quelqu'un pense qu'en se lançant en politique, il peut aider la population et les travailleurs, syndiqués ou non, on encourage le monde à le faire», a commenté M. Ouellet.

«On n'est pas pour, on n'est pas contre, on n'a pas à s'immiscer dans la vie privée de nos représentants ou de quelque membre de la FTQ que ce soit. Les choix politiques, ça reste extrêmement personnel. Quand on commence à rentrer là-dedans, des fois les gens vont présumer qu'on appuie un ou qu'on appuie l'autre. Et ce n'est vraiment pas ce qu'on veut faire», a ajouté le directeur général de la FTQ-Construction.

Bernard «Rambo» Gauthier a témoigné devant la Commission Charbonneau sur l'industrie de la construction, particulièrement sur les questions de placement syndical des travailleurs dans les chantiers, des relations entre syndicats et entrepreneurs sur la Côte-Nord et de la priorité qui doit être donnée à l'embauche de travailleurs provenant des régions dans les chantiers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer