Dastous promet Internet haute vitesse partout en région

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Victoriaville) Le candidat libéral en vue de l'élection partielle d'Arthabaska, Luc Dastous, a promis de faire le nécessaire pour que toutes les municipalités de sa circonscription aient accès à de l'Internet haute vitesse le plus rapidement possible.

Il fait ainsi du pouce sur l'annonce de son parti d'investir massivement afin de permettre notamment aux entreprises d'enfin bénéficier pleinement de l'ère du numérique. Si l'accès à des bandes passantes de grande capacité est acquis dans les grands centres, il en est tout autrement dans les milieux ruraux.

« On est dans une moyenne correcte actuellement, mais ça ne suffit pas. Il faut que les entreprises aient accès à la grande vitesse et là on ne parle pas de 1,5 mégaoctet par seconde, mais de 30 mégaoctets par secondes, affirme la ministre de l'Économie de la Science et de l'Innovation et responsable de la stratégie numérique, Dominique Anglade, de passage à son tour à Victoriaville afin d'appuyer le candidat Dastous.

Au cours des dernières années, le gouvernement a cru bon investir à coups de dizaines de millions $ dans l'amélioration du réseau, mais on s'est rapidement aperçu qu'il fallait beaucoup plus pour que tout le Québec ait accès à un Internet de qualité.

« Je souhaite que les entrepreneurs d'Arthabaska aient tous les outils nécessaires à leur développement et ça passe par une stratégie numérique pour que leurs entreprises demeurent innovantes et à la fine pointe. Je compte travailler avec mes collègues pour que les entreprises d'ici se développent à leur plein potentiel », renchérit M. Dastous.

Une tournée du Québec

La ministre Anglade a par ailleurs annoncé qu'elle procédera à une tournée du Québec afin de recueillir les projets des entrepreneurs et de favoriser leur réalisation. Elle a l'intention d'y consacrer une enveloppe de 700 millions $.

« Il y a un problème de main-d'oeuvre, notamment au Centre-du-Québec, et il est important de moderniser nos entreprises. Ici, il y a beaucoup de projets et nous serons de retour en janvier afin de voir comment les entreprises d'ici peuvent automatiser leurs processus », affirme-t-elle.

Concernant le manque d'emploi de qualité au Centre-du-Québec, décrié notamment par le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, l'ancienne présidente de la CAQ a indiqué qu'il s'était créé 130 000 emplois au Québec au cours des dernières années et que la plupart de ces emplois étaient effectivement de qualité.

Jacques Daigle demande le prolongement de la 55

Le candidat du Parti québécois dans Arthabaska, Jacques Daigle, a amorcé la dernière semaine de l'élection partielle du 5 décembre en demandant le prolongement de l'autoroute 55 jusqu'aux limites de Victoriaville. Il considère cet axe routier comme étant crucial pour les habitants et entreprises de sa circonscription.

« Si pour moi le prolongement de la 55 est d'une aussi grande importance, c'est parce que ce projet est primordial pour la région, et ce, tant en ce qui a trait au développement économique qu'à la sécurité des usagers », dit-il, appuyant ainsi la demande de la Chambre de commerce et d'industrie Bois-Francs-Érable.

Le candidat considère le tronçon de la 955 comme dangereux et croit que des modifications doivent être apportées rapidement. Il prétend que des considérations économiques ne devraient pas avoir préséance sur les vies humaines.

« J'espère qu'on ne fait pas attendre la population pour annoncer des mesures à la veille des élections », dit-t-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer