CAA-Québec ne recommande aucun alcootest en vente libre

Les résultats des tests effectués sur 10 modèles d'alcootests vendus au public,... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Les résultats des tests effectués sur 10 modèles d'alcootests vendus au public, y compris par la Société des alcools du Québec (SAQ), révèlent qu'aucun d'entre eux n'est recommandable.

Les vérifications faites par le magazine Protégez-Vous et par la Fondation CAA-Québec précisent que plusieurs des appareils donnent des résultats imprécis ou incorrects.

Les auteurs de la recherche rappellent que ceux qui performent bien ne seraient d'aucune utilité à un utilisateur au tribunal si un policier considère qu'il n'était pas en état de conduire lors de son arrestation.

Six personnes ont participé au test des appareils. Elles ont bu de l'alcool jusqu'à ce que l'appareil utilisé par la Sûreté du Québec (SQ) détecte dans leur sang des taux de 120 mg d'alcool par 100 ml de sang (0,12), puis de 80 mg et de 50 mg, à mesure que leur organisme éliminait l'alcool.

À chaque seuil, des toxicologues du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale du ministère de la Sécurité publique du Québec ont comparé le résultat de l'appareil officiel avec celui des alcootests évalués.

À peine quatre des 10 modèles testés ont obtenu des résultats semblables à ceux de l'appareil témoin de la SQ. Le meilleur, qui coûte 140 $, était le Mobile Breathalyzer BT-M5.

La performance de l'un des alcootests que vend la SAQ, l'éthylotest à usage unique d'Alcootech Canada, qui coûte 4 $, a été jugée très décevante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer