Trudeau n'ira pas aux funérailles de Fidel Castro

Le premier ministre Justin Trudeau ne se rendra pas aux obsèques de l'ancien... (Photo AP)

Agrandir

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le premier ministre Justin Trudeau ne se rendra pas aux obsèques de l'ancien président cubain Fidel Castro, qu'il avait qualifié de «leader plus grand que nature» ayant «consacré près d'un demi-siècle au service du peuple cubain».

«Pour donner suite à plusieurs questions reçues depuis la fin de semaine, veuillez noter: nous pouvons maintenant confirmer que le premier ministre n'assistera pas aux funérailles de M. Castro», a signalé son bureau, lundi, sans fournir davantage d'informations.

Au cours des dernières heures, plusieurs députés de l'opposition conservatrice avaient exhorté Justin Trudeau à ne pas se rendre à Cuba pour assister aux obsèques du «lider maximo», mort dans la nuit de vendredi à samedi à l'âge de 90 ans.

Le Canada sera représenté à Cuba par le gouverneur général David Johnston à une cérémonie de commémoration qui se tiendra mardi soir à la Place de la révolution, à La Havane, «à la demande du très honorable Justin Trudeau», selon un communiqué de Rideau Hall.

Le premier ministre canadien a essuyé de dures critiques tant au pays qu'à l'étranger pour une déclaration controversée émanant de son bureau en réaction au décès du père de la révolution cubaine.

On l'a accusé de s'être montré trop complaisant à l'endroit de Fidel Castro et d'avoir passé sous silence, dans ce communiqué, les exactions commises par le régime castriste pendant des décennies de règne sans partage.

Pressé de questions en marge du Sommet de la Francophonie, dimanche, à Madagascar, Justin Trudeau avait répondu «oui» lorsqu'on lui a demandé s'il considérait l'homme fort de La Havane comme un dictateur.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, qui s'était porté à la défense de son vis-à-vis fédéral, ne sera pas non plus à Cuba pour les obsèques de Fidel Castro, selon ce qu'a indiqué lundi à La Presse canadienne son attaché de presse.

Les cendres de l'homme qui aura dirigé Cuba d'une main de fer pendant près de cinq décennies doivent être enterrées le dimanche 4 décembre à Santiago de Cuba, dans l'est de l'île.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer