Badawi bien défendu, assure Luc Fortin

Selon Luc Fortin, le premier ministre Philippe Couillard... (Archives La Tribune, Frédéric Côté)

Agrandir

Selon Luc Fortin, le premier ministre Philippe Couillard a plaidé «très, très fort» la cause de Raif Badawi chaque fois quil a eu l'occasion de le faire au Sommet de la francophonie ce week-end.

Archives La Tribune, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Lors du Sommet de la francophonie qui se déroulait cette fin de semaine à Madagascar, le premier ministre Philippe Couillard s'est opposé à l'adhésion immédiate de l'Arabie Saoudite à l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) en évoquant le sort du blogueur Raïf Badawi, une intervention que le ministre Luc Fortin jugeait nécessaire.

« Au Sommet de la francophonie ce week-end, notre premier ministre a plaidé très, très fort la cause de M. Badawi. Il l'a fait sur toutes les tribunes, chaque fois qu'il a eu l'occasion de le faire. Non seulement cette semaine il l'a fait publiquement, mais il le fait également dans toutes les rencontres bilatérales qu'il a eues là-bas », assure le député de Sherbrooke.

« On a vu que grâce au leadership du Québec, la question de l'adhésion de l'Arabie saoudite [à l'Organisation internationale de la francophonie] a été prise en délibéré, alors qu'il y a certains États qui souhaitaient accepter d'entrée de jeu [sa] candidature, ajoute-t-il. La préoccupation des droits humains est fondamentale pour notre gouvernement, et on a un cas ici qui nous touche de près, alors le premier ministre n'a pas hésité à le faire valoir et on espère justement que ça va pouvoir aider la cause de Raïf Badawi et le ramener ici à Sherbrooke avec sa famille. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer