L'application mobile Sherbylove sera bientôt lancée

Après le mot-clique et la murale, Sherbylove l'application... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Après le mot-clique et la murale, Sherbylove l'application mobile sera bientôt officiellement lancée.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Après le mot-clique et la murale, Sherbylove l'application mobile sera bientôt officiellement lancée. Elle vise à devenir une référence pour recenser les événements se déroulant en sol sherbrookois, en plus de proposer d'accompagner les visiteurs lorsqu'ils visitent les murales.

L'idée vient d'Alexandre Boucher, un néo-Sherbrookois de 32 ans. « Il y a déjà une version que nous avons développée il y a deux mois. Elle rapporte les publications web qui utilisent le mot-clique #Sherbylove. La version complète devrait être en ligne pour le 1er décembre », explique-t-il.

L'agrégation des publications web demeurera dans l'application, mais il ne s'agira pas de son utilité principale. « Je veux surtout informer les gens sur les événements qu'il y a en région. Ça fait un an que j'habite à Sherbrooke et je trouvais que ça manquait. Souvent, on se rend compte qu'il y a des événements une fois qu'ils sont passés.

« Nous miserons aussi beaucoup sur le circuit des murales. Nous voulons aller loin avec ça. Plus tard, nous irons peut-être vers la réalité augmentée, mais ça impliquerait beaucoup de développement. Pour commencer, peu importe où on se trouvera, l'application nous dira comment nous rendre à la prochaine murale. Il y aura une fonction pour diriger les gens et nous intégrerons un descriptif. »

À long terme, il n'est pas impossible que les personnages s'animent.

Pour le moment, Alexandre Boucher n'a pas contacté la Ville de Sherbrooke ou Destination Sherbrooke. L'application a été développée de manière indépendante.

À Destination Sherbrooke, on s'apprête néanmoins à relancer un appel d'offres qui vise justement à animer les murales, à condition d'avoir les sommes nécessaires lors de l'adoption du prochain budget municipal.

« Sa démarche arrive à point. Nous sommes en train de bonifier l'expérience des murales. S'il a de l'intérêt à poursuivre en ce sens, nous avons de l'intérêt à le rencontrer. L'application Sherbylove a piqué notre curiosité », a commenté Amélie Boissonneau, coordonnatrice aux communications à Destination Sherbrooke.

L'application Sherbylove sera offerte en version gratuite, avec publicité, ou à 1 $, pour ceux qui voudraient éviter la publicité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer