• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Gestion des cégeps: Hélène David va forcer une meilleure reddition de comptes 

Gestion des cégeps: Hélène David va forcer une meilleure reddition de comptes

Helene David... (Archives La Presse)

Agrandir

Helene David

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jocelyne Richer
La Presse Canadienne
Québec

Les dirigeants de cégeps devront rendre des comptes sur leur gestion des dépenses, à compter de septembre prochain.

La ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, a décidé de serrer la vis aux conseils d'administration des cégeps, égratignés dans le dernier rapport de la vérificatrice générale, rendu public mercredi.

Le rapport ciblait notamment d'importantes lacunes dans la gestion des contrats octroyés par les cégeps et dans les comptes de dépenses présentés par leurs dirigeants.

Mme David a annoncé jeudi avoir commandé à son sous-ministre un plan d'action, à présenter d'ici mai 2017, et qui devra être implanté dans tous les cégeps à temps pour la rentrée de l'automne.

Lors d'une mêlée de presse, Mme David a dit prendre très au sérieux les constats apparaissant dans le rapport, qu'elle dit avoir lu mot à mot et auquel elle entend bien donner suite.

En bref, les conseils d'administration des cégeps devront faire preuve dorénavant de plus de transparence dans la gestion des deniers publics, a-t-elle annoncé.

Notamment, les dirigeants devront fournir à leur conseil d'administration toutes les informations requises et toutes les pièces justificatives reliées à leurs dépenses de fonction et de représentation.

Plus particulièrement, le remboursement de dépenses pour achat et consommation d'alcool lors de réceptions ou autres devra faire l'objet d'un contrôle très strict, car les dirigeants de cégeps doivent donner l'exemple à ce chapitre, aux yeux de la ministre.

Quand ils donneront des contrats à des fournisseurs, les cégeps devront assurer une gestion de projets plus serrée qu'auparavant et se doter d'outils permettant d'exercer un meilleur contrôle sur de possibles dépassements de coûts et lors du non-respect des échéanciers.

Les dirigeants de cégeps et leurs conseils d'administration seront désormais imputables, a-t-elle promis.

Pour remplir leur mandat plus adéquatement, tous les membres des conseils d'administration devront suivre une formation sur les meilleures pratiques de gestion.

La ministre a dit aussi envisager, dans un deuxième temps, étendre ce type de mesures aux conseils d'administration des universités.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer