Retour des poinsettias de la Maison Aube-Lumière

Le lancement de la 25e campagne de poinsettias... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Le lancement de la 25e campagne de poinsettias de la Maison Aube-Lumière a eu lieu mercredi en présence de la présidente de la Maison, Élisabeth Brière, l'instigatrice de la campagne des poinsettias il y a 25 ans, Catherine Trottier, la directrice générale Marie Bécotte et la présidente d'honneur Mélanie Grégoire des Serres St-Élie. L'objectif de cette année est de vendre 5800 poinsettias entre le 24 novembre et le 24 décembre.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(Sherbrooke) Mine de rien, la campagne de poinsettias de la Maison Aube-Lumière franchit cette année le quart de siècle. De ses débuts modestes en 1992 avec 2000 poinsettias vendus à l'objectif de 5800 cette année, en passant par des pointes de plus de 7000 au début des années 2000, l'achat de poinsettias est devenu pour bon nombre d'Estriens une tradition incontournable du temps des Fêtes.

L'heure était donc au bilan mercredi au lancement de la 25e campagne qui s'est tenu dans les installations des Serres St-Élie, là où les 5800 poinsettias en vente cette année ont été chouchoutés en prévision de la campagne 2016 qui s'échelonnera du 24 novembre au 24 décembre.

Cell-ci a indiqué que l'atteinte de l'objectif de 110 000 $ correspond aux sommes nécessaires pour l'accueil et les soins de 12 patients en foin de vie pendant un mois.

La présidente de la Maison, Élisabeth Brière, a souligné le fait qu'en 25 ans, cette campagne avait permis de vendre plus de 112 000 poinsettias et d'amasser près de 2 M$ aux bénéfices des patients de la Maison Aube-Lumière.

La pionnière de cette campagne, Catherine Trottier, a rappelé les grandes étapes de cette campagne dont elle a elle-même suggéré l'idée au conseil d'administration cinq ans avant que la Maison Aube-Lumière n'accueille ses premiers patients, rue de l'Ontario.

« La simple idée de vendre 2000 poinsettias dès la première année était tout un défi, a rappelé Mme Trottier. Mais grâce aux bénévoles, aux parrains et aux marraines d'honneur que nous avons eus, notre campagne a toujours connu beaucoup de succès. »

Présidente d'honneur de la campagne 2016, Mélanie Grégoire, des Serres St-Élie, a indiqué que pour elle la campagne des poinsettias représentait d'abord et avant tout une célébration de la vie. « Pour moi, acheter un poinsettia, ce n'est pas seulement un don. C'est un don dont vous allez devoir vous occuper, dont vous allez devoir prendre soin, arroser. Même si vous l'offrez à quelqu'un, c'est un don qui va habiter vos pensées. C'est ce qui me fait dire qu'acheter ou offrir un poinsettia, c'est célébrer la vie », a déclaré l'horticultrice et femme d'affaires âgée de 35 ans.

La directrice générale de la Maison Aube-Lumière, Marie Bécotte, a pour sa part mis en garde les acheteurs retardataires. « Chaque année, je dis 'mon comité organisateur que le 21 décembre il n'en restera plus. Ils ne me croient jamais, mais cette année c'est vrai. On en a 5800 à vendre et on en a déjà vendu 800 avant même le début de la campagne. Alors n'attendez pas au 21 décembre, car il n'en restera plus », a insisté Mme Bécotte en rappelant aux acheteurs de s'assurer de la présence du logo de la maison Aube-Lumière et des Serres St-Élie au moment de se procurer leur poinsettia.

La liste des points de vente est disponible sur le site Internet de la Maison Aube-Lumière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer