• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Les agents de la paix en services correctionnels visitent les députés 

Les agents de la paix en services correctionnels visitent les députés

À Sherbrooke, une délégation du Syndicat des agents... (Archives, La Tribune)

Agrandir

À Sherbrooke, une délégation du Syndicat des agents de la paix en services correctionnels (SAPSCQ-CSN) s'est présentée au bureau de Luc Fortin, sur la rue King Ouest.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Excédés par la lenteur des négociations avec le gouvernement du Québec, les agents de la paix en services correctionnels ont décidé mercredi de rendre visite à des députés dans plusieurs régions du Québec.

À Sherbrooke, une délégation du Syndicat des agents de la paix en services correctionnels (SAPSCQ-CSN) s'est présentée au bureau de Luc Fortin, sur la rue King Ouest. Les « occupations simultanées » de bureaux de circonscriptions ont lieu partout au Québec, certifie la CSN dans un communiqué de presse.

Les gardiens de prison disent faire ce geste d'éclat dans le cadre de la négociation de leur convention collective. Cette série d'actions simultanées fait suite à d'autres actions et occupations similaires au cours des dernières semaines.

Ils sont sans contrat de travail depuis le 1er avril 2015. Les négociations achoppent sur quatre enjeux majeurs pour le SAPSCQ-CSN, soit la formation obligatoire des agents, les offres salariales, le régime de retraite et le retour de la précarité pour les salariées à temps partiel.

Le Conseil du trésor a déposé des offres salariales jugées bien en deçà de ce qu'il a accordé au secteur public tout en demandant des reculs importants sur le régime de retraite, note le SAPSCQ-CSN.

« Nos actions des dernières semaines ont apporté certains résultats, mais c'est encore trop peu et le gouvernement doit comprendre que nous n'arrêterons pas tant et aussi longtemps que des avancées significatives et satisfaisantes ne se feront pas sentir à la table de négociation », affirme Mathieu Lavoie, président du SAPSCQ-CSN.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer