• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Ottawa veut faciliter la fermeture progressive des centrales au charbon 

Ottawa veut faciliter la fermeture progressive des centrales au charbon

Catherine McKenna... (Archives Le Droit)

Agrandir

Catherine McKenna

Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le gouvernement fédéral souhaite encourager la fermeture des quelques centrales de charbon toujours actives au pays d'ici 2030.

La ministre de l'Environnement, Catherine McKenna, a expliqué lundi en conférence de presse au parlement que l'objectif était faire passer de 80 à 90 pour cent d'ici 2030 le pourcentage d'électricité provenant d'énergies propres.

Les quatre provinces où l'on trouve encore des centrales au charbon - l'Alberta, la Saskatchewan, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick - devront trouver des moyens de compenser les émissions de gaz à effet de serre de ces installations si elles demeurent ouvertes, a-t-elle précisé.

La ministre McKenna a plaidé que le remplacement du charbon par des technologies propres dans le panier énergétique «permettra de réduire grandement nos émissions de gaz à effet de serre et d'améliorer la santé des Canadiens».

Cette annonce survient environ trois semaines avant une rencontre entre le premier ministre Justin Trudeau et ses homologues provinciaux et territoriaux au cours de laquelle un plan d'action pancanadien sur le climat doit être adopté.

Selon un rapport de l'Institut Pembina et d'une coalition d'organismes des milieux de la santé et de la protection de l'environnement, l'élimination progressive d'ici 2030 des centrales d'électricité au charbon à l'échelle pancanadienne permettrait d'éviter des milliers de décès prématurés au Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer