Exclusif

Les Promenades King ont été vendues

Le centre commercial Les Promenades King, qui appartient... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Le centre commercial Les Promenades King, qui appartient aux Immeubles Yale ltée, passera aux mains du Groupe Immex à la fin du mois.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les Promenades King auraient été vendues. Selon plusieurs sources, le centre commercial passera aux mains du Groupe Immex à la fin du mois de novembre. Les propriétaires actuels, Les Immeubles Yale ltée, auraient accepté l'offre d'achat déposée par le groupe piloté par l'homme d'affaires Jean-François Morin.

Il n'a pas été possible de parler à Albert Mashall, porte-parole des Immeubles Yale ltée, qui se trouverait en Europe. Au siège social de la compagnie, la seule réponse consistait à : « Il n'y a personne ici pour vous aider. »

Jean-François Morin n'a pas rappelé La Tribune non plus.

Le gestionnaire du centre commercial, Jean Pineault, refuse de confirmer les informations obtenues par La Tribune, mais fait mention d'un gros projet imminent. « Il y a toutes sortes de rumeurs. Il y a un gros projet qui va se régler d'ici la fin du mois. La direction a demandé de ne pas en parler. Ce sera un bon projet pour le centre commercial et pour Sherbrooke en général. »

M. Pineault n'a ni confirmé ni infirmé la possibilité que le centre soit vendu. Selon nos informations, trois acheteurs auraient démontré de l'intérêt pour la propriété.

La rumeur circulait depuis plusieurs semaines entre les commerçants des Promenades, qui entretenaient tous un discours semblable, à savoir que la vente n'était pas officielle. Dans l'Association des marchands des Promenades King, Lynn Germain affirme ne pas avoir été mise au courant de la transaction. « Ça fait plusieurs années qu'il y a plusieurs rumeurs. J'attends que ce soit fait. Nous aussi nous aimerions savoir ce qui se passera. »

«Les commerçants ont été tenaces et ils voient enfin la lumière au bout du tunnel.»


Le conseiller Marc Denault, lui, était au fait de la transaction. « C'est une nouvelle qui fait mon année. Je suis heureux de savoir que le centre commercial aura une deuxième ou une troisième vie. J'avais eu beaucoup de représentations des gens du quartier qui disaient qu'il y avait un vide commercial pour les commerces de voisinage. Il y a un potentiel immense. Quand on regarde tout ce qui s'est fait sur King Ouest dans les dernières années, avec la Cité du parc et la conversion de l'Hôtel Gouverneur, ça prouve le dynamisme du secteur. »

Pour M. Denault, « tout le monde sera gagnant. Les commerçants ont été tenaces et ils voient enfin la lumière au bout du tunnel ». 

Le conseiller voit une panoplie de possibilités pour la portion de terrain située en bordure de la rue King. « Le promoteur n'a présenté aucun plan à la Ville. Je ferai tout ce que je peux pour que le projet de revitalisation se réalise. J'ai toujours pensé que le centre était viable. C'est juste que les propriétaires n'avaient pas de vision de développement. »

Plusieurs commerçants ont par ailleurs confirmé que des activités d'arpentage s'étaient déroulées en octobre. Chacun des locaux aurait été mesuré sans que les locataires ne soient informés de la raison de cette démarche. « On nous a demandé de ne pas le dire », rapporte un commerçant, qui confirme avoir eu vent qu'une offre d'achat avait été déposée.

À Commerce Sherbrooke, le directeur général Gilles Marcoux ne pouvait confirmer les informations obtenues par La Tribune. Il convient néanmoins que les Promenades King occupent un terrain stratégique pour le développement commercial. « S'il y a un projet de développement, c'est sûr que c'est une bonne nouvelle pour Sherbrooke. Ça donnerait un second souffle au secteur. Nous avons eu plusieurs tentatives de rencontres avec le propriétaire actuel, sans succès. C'est un pôle sur lequel on nous interpelle depuis plusieurs années. Les gens souhaitent qu'il soit redéveloppé. »

M. Marcoux convient que le terrain est sous-exploité dans un contexte de densification urbaine. Si le promoteur optait pour un concept de mixité, en implantant de l'habitation, Commerce Sherbrooke accueillerait vraisemblablement l'idée avec beaucoup d'ouverture.

Construites en 1955, les Promenades King ont une superficie de près de 70 000 m2 et comptent 55 locaux. La valeur de l'immeuble, au rôle d'évaluation 2016-2018 de la Ville de Sherbrooke, est évaluée à 13,7 M$.

Le Groupe Immex est aussi l'entreprise derrière la Cité du Parc, au coin des rues King Ouest et Jacques-Cartier, le nouveau complexe Le Baron, et le projet de superclinique, en construction à l'angle de l'autoroute 410 et de la rue King Ouest.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer