Le proprio de la Résidence Murray défend sa pétition

Les tirs croisés se poursuivent entre le propriétaire... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Les tirs croisés se poursuivent entre le propriétaire de la Résidence Murray, Pierre Chapdelaine, et les citoyens membres du comité pour la sauvegarde du patrimoine de la rue Murray.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les tirs croisés se poursuivent entre le propriétaire de la Résidence Murray, Pierre Chapdelaine, et les citoyens membres du comité pour la sauvegarde du patrimoine de la rue Murray. Si le propriétaire a recueilli 1145 noms sur une pétition pour l'agrandissement de son établissement, les citoyens du comité, eux, remettent en question la légitimité du document.

Ayant analysé une version préliminaire de la pétition, les citoyens avaient relevé que plusieurs signataires provenaient de l'extérieur de Sherbrooke et que d'autres n'utilisaient que leur adresse courriel pour s'identifier. Le citoyen Richard Lepage a souhaité en faire la démonstration, la semaine dernière au conseil municipal, et en a profité pour déposer un document aux élus et à la présidente du comité consultatif d'urbanisme, Nicole Bergeron.

Pierre Chapdelaine riposte avec son propre décompte des signatures de sa pétition. Des 1145 signataires, 492 vivent dans le quartier concerné par son projet d'agrandissement, soit une proportion de 42 %. Seulement 126 personnes ne se sont identifiées qu'avec une adresse courriel alors que 190 signataires proviennent effectivement de l'extérieur de la ville. Les autres signatures recueillies proviennent de citoyens d'autres secteurs de la ville de Sherbrooke.

M. Chapdelaine maintient donc que la pétition a d'abord été signée par les citoyens du quartier et qu'elle démontre une forte adhésion à son projet. D'autres signatures ont été recueillies dans des commerces de l'est de Sherbrooke et sur le site web de la Résidence Murray. L'appui de la population a aussi été sollicité lors du salon de la FADOQ-Estrie au début novembre, au Centre de foires.

Rappelons que le projet d'agrandissement vise à ajouter 50 logements aux 92 unités existantes. L'annexe au bâtiment actuel compterait quatre étages en façade, sur la rue Murray, et six étages à l'arrière.

Au conseil municipal la semaine dernière, une autre citoyenne, Marie-Johanne Lacroix, a plaidé : « Nous ne sommes pas que cinq ou six voisins égoïstes défendant leur vue, mais des voisins de tout le secteur attachés au patrimoine qu'il y a dans l'est. [...] Nous rêvons que le nouveau bâtiment dont nous hériterons soit beau et s'intègre à la rue patrimoniale, pas qu'il en change le cachet avec son nouveau concept visuel. »

Le comité consultatif d'urbanisme doit se pencher sur le dossier le 16 novembre. Les membres du conseil municipal n'ont toujours pas débattu de la nécessité d'accorder l'amendement au zonage nécessaire pour l'agrandissement de la Résidence Murray.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer