Lutte à deux dans Arthabaska

Le chef de la Coalition avenir Québec, François... (Archives La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, en compagnie de son candidat dans Arthabaska, Éric Lefebvre.

Archives La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

Les données recueillies par la Coalition avenir Québec depuis le début de la campagne électorale en vue de l'élection partielle du 5 décembre révèlent que la lutte se fera entre le caquiste Éric Lefebvre et le libéral Luc Dastous dans Arthabaska. Les autres partis se retrouveraient loin derrière.

Ces résultats ne surprennent pas le chef de la CAQ, François Legault. Il faut dire que son parti a remporté trois des quatre derniers scrutins dans le comté. Il estime que Lefebvre est un candidat de choix et a bon espoir qu'il sera élu.

« On ne tient rien pour acquis et on va continuer de travailler fort, mais je dois dire que j'ai rarement vu un candidat aussi bien organisé. Il a recruté des bénévoles par centaines, ça fourmille à son local électoral, une vraie ruche. Tout le monde le connaît, c'est impressionnant », dit-il.

Le chef estime que son parti s'est retiré une épine du pied ce week-end, lors du congrès national qui a eu lieu à Drummondville, en se positionnant clairement comme un parti fédéraliste. Il croit que cette position permettra de mettre de côté la question de la souveraineté au profit de sujets plus urgents.

« Les deux tiers des Québécois ne veulent pas de la souveraineté. On peut maintenant parler d'autres sujets, et le Parti libéral nous rend la vie facile avec toute cette corruption. Nous désirons également parler d'économie, nous rapprocher de la classe moyenne », ajoute M. Legault.

Redonner aux Centricois

François Legault effectuera quelques visites dans la région de Victoriaville au cours des trois prochaines semaines afin de donner un coup de main à son candidat, mais aussi de faire quelques annonces. Il a déjà confirmé qu'un gouvernement de la Coalition avenir Québec redonnera en moyenne 1300 $ par famille en baisses d'impôts, une mesure qui servira particulièrement le Centre-du-Québec.

« Les gens veulent qu'on baisse les impôts, ils n'arrivent plus à joindre les deux bouts. C'est d'autant plus vrai pour le Centre-du-Québec où les salaires sont généralement moins élevés qu'ailleurs au Québec. Ça m'étonne que nous soyons le seul parti à proposer ça », affirme-t-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer