Un mariage tout inclus: l'amour au-delà des épreuves

Lyne Benjamin (à gauche) a été si touchée... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Lyne Benjamin (à gauche) a été si touchée par l'histoire de Georges-Étienne Milot et Mélanie Bureau qu'elle a décidé d'offrir au couple un mariage tout inclus. La cérémonie avait lieu samedi, à l'église Saint-Roch.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un tonnerre d'applaudissements a retenti dans l'église Saint-Roch samedi après-midi lorsque Mélanie Bureau et Georges-Étienne Milot ont échangé le baiser scellant leur union, devant près de 200 invités.

Lyne Benjamin, elle, ne pouvait contenir l'émotion qui l'assaillait. Un mélange de joie, de fierté, de compassion.

« Ça fait juste me faire réaliser que le choix que j'ai fait, c'était le bon », est-elle parvenue à dire à travers ses larmes.

Car c'est elle qui a organisé ce mariage et qui l'a offert, tout inclus, à Mme Bureau et M. Milot, après avoir lancé un concours pour trouver un couple à l'histoire touchante qui mériterait ce cadeau.

Elle désirait ainsi redonner à d'autres le bonheur qu'elle a vécu en participant à une quinzaine de mariages en 2015, alors qu'elle venait d'apprendre qu'elle souffrait d'une horrible maladie, la sclérodermie, et qu'elle cherchait quelque chose à quoi se raccrocher.

Parmi les 290 témoignages que Mme Benjamin a reçus dans le cadre de son concours, c'est celui de ce couple sherbrookois qui l'a le plus interpellée.

Se connaissant depuis l'école primaire, Mélanie Bureau et Georges-Étienne Milot ont traversé bien des épreuves ensemble, à commencer par le décès d'un ami de M. Milot, Marc, qui était également le frère de Mme Bureau.

«C'est mon coeur qui parle, je suis une émotive»


Et comme si la vie n'avait pas assez secoué les amoureux, elle leur a aussi enlevé leur deuxième enfant, Alexandre, décédé à l'âge de 12 ans d'un cancer du cortex cérébral. C'était le 28 mars 2014.

Mais samedi, le couple avait mis tous ces durs souvenirs derrière lui pour se concentrer sur le moment présent, sur la célébration de leur amour, entourés de leurs proches.

« C'est mon coeur qui parle, je suis une émotive », mentionnait Mme Benjamin sur le perron de l'église Saint-Roch. « Quand j'ai lu l'histoire de Mélanie et Georges-Étienne, j'ai tout de suite su que c'était à eux que je voulais offrir le mariage. »

Une fois la cérémonie terminée, à la sortie de l'église, les nouveaux mariés ont pris une photo aux côtés de leurs 200 invités, tous grelottants en cette glaciale journée de novembre.

Avant de sauter dans limousine qui les mènerait vers le Cep d'Argent, où se déroulait la soirée, le marié soulignait à quel point il était reconnaissant de la générosité de Lyne Benjamin.

« C'est vraiment une belle journée. Tout est merveilleux! », s'exclamait M. Milot, le sourire étampé au visage.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer