• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Élection de Trump: Bibeau s'en tient à «la ligne de presse» de son chef 

Élection de Trump: Bibeau s'en tient à «la ligne de presse» de son chef

Marie-Claude Bibeau... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Marie-Claude Bibeau

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Marie-Claude Bibeau s'en est tenue à «la ligne de presse» formulée par son chef lorsqu'est venue le temps de commenter l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis.

Interrogée sur la façon qu'elle avait accueilli la victoire de M. Trump sur son adversaire démocrate Hillary Clinton, Mme Bibeau n'a pas voulu s'avancer sur le caractère et les propos controversés du milliardaire américain. À l'instar de son chef, elle s'en est tenue au résultat du scrutin.

«Les Américains ont choisi leur nouveau président élu, a-t-elle répondu. Comme le disait M. Trudeau, ça va nous faire plaisir de travailler avec (lui). Ils ont eu une première conversation téléphonique. Je sais que M. Trudeau est une personne avec qui il est agréable de travailler. J'ai confiance que ça va bien se passer. Notre ministre du Commerce international (Chrystia Freeland) est aussi une femme forte qui a l'art et la manière de discuter et de négocier. Sans compter le ministre des Affaires étrangères, M. (Stéphane) Dion qui a toute cette rigueur intellectuelle. On a toute une équipe très solide, très bien en selle, pour continuer une belle relation avec les États-Unis, dans le meilleur intérêt des Canadiens», a répété la ministre du Développement international et de la Francophonie et députée de Compton-Stanstead.

«La politicienne est ici pour défendre les intérets du Canada.»


Même lorsque relancée sur les propos dégradants tenus par M. Trump à l'égard des femmes, la politicienne s'en est tenue à la position officielle de son gouvernement.

«La politicienne est ici pour défendre les intérets du Canada et on va faire tout ce qu'il faut pour que la relation avec les États-Unis soit positive, a-t-elle dit. C'est une relation qui est importante pour nous, alors on va travailler de façon positive et constructive pour défendre les intérêts des Canadiens», a conclu Mme Bibeau concernant le prochain président américain.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer