Les marchés réagissent avec calme à l'élection de Donald Trump

Donald Trump... (Photo AP)

Agrandir

Donald Trump

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
WASHINGTON

Les marchés mondiaux témoignaient mercredi d'un calme relatif face à l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, récupérant même certaines des pertes encaissées immédiatement après l'annonce de sa victoire.

La Bourse de Toronto a entamé la journée en perdant 12 points, à 14 645 points.

Le dollar canadien perdait 0,82 cent US à 74,34 cents US. Il s'agit essentiellement du niveau auquel il s'est maintenu pendant les dernières semaines de la campagne électorale.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles perdait 64 points à 18 628, l'indice composé S&P500 11 points à 2128 et l'indice composé du Nasdaq 38 points à 5153.

En Allemagne, l'indice DAX reculait de 1,5 pour cent à 10,330 pendant qu'à Londres, le FTSE 100 glissait de 0,6 pour cent à 6802. On anticipait à un certain moment un plongeon de 800 points du Dow dès l'ouverture.

En Asie, le Nikkei 225 japonais a terminé en baisse de 5,4 pour cent, après avoir récupéré une partie de ses pertes, à 16 251,54. Le Hang Seng de Hong Kong a perdu 2,2 pour cent à 22 415,19, et le principal indice de la bourse de Shanghaï a glissé de 0,6 pour cent à 3128,77.

L'analyste Michael Hewson, de la firme CMC Markets, a expliqué que «la réaction beaucoup plus modérée» des marchés est probablement due au ton conciliatoire adopté par M. Trump lors de son discours de victoire. Il a ajouté que les marchés se doutent aussi depuis un moment que les sondeurs se trompaient peut-être, et que la victoire de M. Trump était possible.

Connor Campbell, de la firme Spreadex, a confirmé qu'un «discours de la victoire étonnamment "présidentiel» de la part de Trump (...) semble avoir rassuré les investisseurs».

Les contrats à terme et les options du Dow fondaient de 4 pour cent à un certain moment. Les marchés s'étaient toutefois stabilisés à la fin du discours du président élu.

Le baril de pétrole valait 45,59 $ US, en recul de 2 cents US depuis mardi, et l'once d'or était en hausse de 2 pour cent à 1305 $ US. Cela pourrait amoindrir l'impact sur la Bourse de Toronto, qui a pris près de 150 points depuis deux jours. La promesse de M. Trump d'appuyer le projet d'oléoduc Keystone XL est de bon augure pour les titres énergétiques à Toronto.

M. Trump ne prendra officiellement le pouvoir qu'en janvier, mais la transition s'entame dès maintenant. Les investisseurs épieront ses moindres faits et gestes au cours des prochaines semaines pour voir s'il a l'intention d'aller de l'avant avec certaines de ses promesses les plus spectaculaires - notamment d'ériger un mur entre les États-Unis et le Mexique, de déchirer l'Accord de libre-échange nord-américain et d'annuler la ratification américaine de l'accord de Paris sur les changements climatiques.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer