Prix Aviva: Aube-Lumière finalement parmi les 30 finalistes

Marie Bécotte, directrice générale de la Maison Aube-Lumière.... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Marie Bécotte, directrice générale de la Maison Aube-Lumière.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(Sherbrooke) Grâce au vote populaire, la Maison Aube-Lumière est maintenant finaliste pour l'obtention d'un prix de 100 000 $ pour l'aménagement d'un jardin thérapeutique à ses installations voisines du CHUS-Fleurimont.

« C'est une excellente surprise! C'est une journée magnifique! » s'exclame la directrice générale de la maison de soins palliatifs, Marie Bécotte.

Une excellente surprise puisque à la fermeture de la période de votation du Fonds communautaire Aviva, le 28 octobre dernier, la Maison Aube-Lumière avait conclu qu'elle n'avait pas obtenu suffisamment de votes pour se hisser parmi les 30 finalistes.

« Quand le concours s'est terminé, il nous manquait un peu plus de 5000 votes pour être finaliste, rappelle-t-elle. Aviva se donnait dix jours pour vérifier les dossiers. Quelle ne fut pas notre surprise aujourd'hui (lundi) de voir qu'on fait partie des finalistes! C'est extraordinaire! »

Au total, le projet de jardin thérapeutique aura obtenu environ 96 000 votes en 18 jours. Tous les citoyens pouvaient voter, par internet, à raison d'un vote par jour par adresse courriel.

« Dans la dernière semaine, confie Mme Bécotte, on a recueilli 55 000 votes. Tous nos réseaux étaient en action! »

Le jury du Fonds communautaire Aviva prendra le prochain mois pour évaluer les 30 idées finalistes et déterminer les grands gagnants de la compétition qui se partageront la somme d'un million $. Les projets seront évalués selon plusieurs critères dont le nombre de votes, mais aussi l'originalité et la pérennité.

« On se croise les doigts, on allume les lampions et on dit notre chapelet », lance Mme Bécotte en disant sa confiance d'être parmi les gagnants puisque le projet de jardin thérapeutique est « bien structuré, original et très vendeur ».

Le jardin thérapeutique de la Maison Aube-Lumière est finaliste dans la catégorie Bien-être communautaire, projet de 50 000 à 100 000 $, ce qui lui vaut déjà une bourse de 5000 $.

Les quatre autres projets retenus dans cette catégorie sont portés par des communautés de la Saskatchewan, l'Ontario, la Nouvelle-Écosse et la Colombie-Britannique.

Il est le seul des six projets de notre région parmi les finalistes.

À l'échelle du pays, Aviva a récolté plus de trois millions de votes répartis entre plus de 450 idées. C'est cinq fois plus de votes et 26 % d'idées de plus que l'année dernière, précise le groupe canadien d'assurance de dommages qui tient cette compétition de financement en ligne depuis 2009.

Les projets gagnants seront dévoilés le 6 décembre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer