• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Sherbrooke pourrait imiter Drummondville pour le stationnement en hiver 

Sherbrooke pourrait imiter Drummondville pour le stationnement en hiver

À l'instar de la Ville de Drummondville, la Ville de Sherbrooke pourrait... (La Tribune, archives)

Agrandir

La Tribune, archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) À l'instar de la Ville de Drummondville, la Ville de Sherbrooke pourrait assouplir son règlement sur le stationnement dans les rues en hiver. Si l'idée sera soumise au débat au conseil municipal en novembre, il sera proposé de lever l'interdiction de stationnement, la nuit, lors des périodes de beau temps, plutôt que d'imposer des interdictions partielles lors de tempêtes.

« C'est un dossier que nous étudions. Nous attendons un rapport au comité exécutif du 8 novembre pour soumettre le dossier au conseil le 14. Si nous allons de l'avant, ce sera avec le principe inverse à celui mis en place à Drummondville. Il serait donc question d'interdire le stationnement la nuit, en hiver, en tout temps, sauf lors des levées de cette interdiction. Si on sait que les prévisions météorologiques sont favorables, nous pourrons lever l'interdiction », explique le président du comité exécutif, Serge Paquin.

Selon M. Paquin, les citoyens de Drummondville auront le fardeau de s'informer sur les possibles opérations de déneigement qui les empêcheront de laisser leur voiture dans la rue. À Sherbrooke, la jurisprudence laisse entendre qu'il faudra procéder à l'inverse.

« Les réseaux sociaux ne sont pas accessibles à tout le monde, alors il faudrait probablement placarder la ville avec de la signalisation chaque fois que le stationnement serait interdit. Il y a les huit fois où nous faisons du déneigement lors de chutes de neige, mais nous faisons aussi du ramassage et du tassage de neige à d'autres moments. Ça voudrait dire qu'il faudrait informer les citoyens chaque fois. C'est difficile de s'assurer que tout le monde soit au courant. »

Il existe pourtant une règlementation particulière dans certaines rues du centre-ville et du vieux nord. « Nous permettons le stationnement la nuit, sauf lors des opérations de déneigement. À 18 h la veille de nos opérations, les employés de la voirie vont installer des pancartes dans chacune des rues. C'est envisageable pour un secteur, mais pas pour les 1600 rues. En procédant comme nous le proposons, le citoyen n'aurait pas le préjudice de recevoir une contravention alors qu'il ne disposait pas de l'information. »

En permettant le stationnement en tout temps, sauf exception, le taux de délinquance serait plus élevé, selon M. Paquin. « Parce que ce n'est pas tout le monde qui aurait l'information, il y aurait des problèmes de déneigement, donc plus de remorquages. Ça coûterait plus cher aux contribuables. »

Selon le président du comité exécutif, en plus de Drummondville, les villes de Gatineau, Trois-Rivières et Saint-Jean-sur-Richelieu ont déjà adopté des mesures semblables.

Le stationnement dans les rues sera permis l'hiver prochain à Drummondville

Les Drummondvillois pourront continuer de stationner leur véhicule dans les rues et stationnements de la municipalité cet hiver.

Le seul moment où il sera interdit de stationner un véhicule à ces endroits sera lors des travaux relatifs au déneigement.

« Nous observons depuis quelques années une moyenne de sept à huit chutes de neige nécessitant des opérations de déneigement par hiver. C'est pourquoi nous avons mandaté nos différentes équipes afin d'évaluer la faisabilité d'adapter le règlement aux hivers que nous avons maintenant. Cette modification laissera beaucoup plus de latitude aux gens et leur évitera certainement des inconvénients », a laissé entendre le maire Alexandre Cusson.

Évidemment, lorsque des travaux de déneigement auront été décrétés, les gens ayant laissé leur véhicule en bordure de rue ou dans un stationnement municipal seront passibles de contravention. De plus, si un véhicule nuit à l'opération de déneigement, il sera remorqué et les frais relatifs au remorquage seront ajoutés à la contravention.

Les espaces réservés au stationnement de nuit avec vignette le long de certaines portions de rues du centre-ville et dans certains stationnements municipaux seront donc accessibles aux détenteurs de vignette lors des opérations de déneigement. Les détenteurs de cette vignette de nuit devront toutefois respecter le principe d'alternance. La Ville s'est engagée à annoncer les travaux de déneigement au plus tard à 18 h.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer