Personne ne s'oppose au déménagement de Moisson Estrie

La directrice générale de Moisson Estrie, Geneviève Côté,... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

La directrice générale de Moisson Estrie, Geneviève Côté, veut que la banque alimentaire quitte ses locaux de la rue Daniel, dans l'Ouest de la ville, pour s'installer dans l'ancienne usine Jack Spratt, où est déjà installée la Fondation du CHUS depuis 2013.

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(Sherbrooke) Le projet de déménagement de Moisson Estrie sur la 10e Avenue Sud à Sherbrooke a passé sans protestation l'étape de la consultation publique, lundi soir, à l'arrondissement du Fleurimont.

« On attendait vraiment la décision de ce soir pour donner le go aux autres étapes », lance la directrice générale de la banque alimentaire, Geneviève Côté, qui est maintenant prête à finaliser les plans et à signer des partenariats.

Rappelons que Moisson Estrie veut quitter ses locaux de la rue Daniel, dans l'Ouest de la ville, pour s'installer dans l'ancienne usine Jack Spratt, où est déjà installée la Fondation du CHUS depuis 2013.

En triplant son espace d'entreposage, la banque alimentaire pourra augmenter sa capacité de récupérer de la viande dans les épiceries pour la redistribuer à sa clientèle ainsi qu'à d'autres organismes communautaires comme Sercovie et La Chaudronnée. Actuellement, cinq épiceries participent à ce projet mais jusqu'à 30 pourraient contribuer si l'espace le permettait.

L'assemblée de consultation était une étape à franchir puisque pour permettre le projet, la Ville devait ajouter l'usage « centre et bureau d'organisme communautaire » au bâtiment visé.

Selon les informations présentées lundi soir, quelque 1500 personnes utilisent chaque mois les services de Moisson Estrie.

« Le projet de récupération de viande permet de mieux les aider en faisant de plus gros paniers alimentaires, mais pas nécessairement à un plus grand nombre de gens », a précisé Mme Côté.

Les coûts du projet ont été estimés à 1,3 million $. L'organisme espère en défrayer une bonne partie grâce à des promesses de dons et de main-d'oeuvre.

Le déménagement pourrait se faire au printemps. Le site est bien desservi par les services de transport en commun et plus près de la clientèle, fait valoir Geneviève Côté.

L'espace libéré par Moisson Estrie dans son bâtiment de la rue Daniel, quant à lui, sera récupéré par d'autres organismes qui y logent déjà, notamment La Grande table et la Corporation de développement communautaire de Sherbrooke.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer