Le Québec est devenu un modèle, selon Lise Thériault

La vice-première ministre du Québec, Lise Thériault a... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

La vice-première ministre du Québec, Lise Thériault a présenté hier son Plan d'action gouvernemental en matière d'allègement réglementaire et administratif aux quelque 70 participants réunis, lundi, au Club de golf de Sherbrooke.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La vice-première ministre du Québec, Lise Thériault, a profité de son premier passage en Estrie à titre de ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional pour rencontrer les membres de la Chambre de commerce de Sherbrooke.

Lors d'un dîner-conférence, elle a présenté les grandes lignes du Plan d'action gouvernemental en matière d'allègement réglementaire et administratif aux quelque 70 participants réunis, lundi, au Club de golf de Sherbrooke.

« Développé de concert avec le milieu des affaires, le Plan d'action gouvernemental 2016-2018 aidera les entrepreneurs à se concentrer d'abord et avant tout sur leurs projets d'affaires. En diminuant le temps consacré à remplir la paperasse, le plan simplifiera la vie des entrepreneurs et favorisera la croissance des entreprises. J'invite les gens d'affaires de Sherbrooke à utiliser ce coffre d'outils pour faire briller encore davantage votre région », a lancé la ministre soulignant que les coûts des formalités administratives avaient déjà chuté de 20 pour cent entre 2004 et 2014, une baisse qui représente une économie annuelle de 273 M$ pour les entreprises québécoises.

L'objectif du Plan d'action est, par ailleurs, de réduire de 50 pour cent les coûts des formalités pour la période 2001-2018, incluant un effort additionnel de 10 pour cent de 2016 à 2018. À terme, des économies de plus de 400 M$ par année seront réalisées par les entreprises du Québec.

« Autrefois réputé pour la lourdeur de sa bureaucratie et de son administration, le Québec fait aujourd'hui figure de leader à l'échelle mondiale. Et avec le Plan 2016-2018, on poursuit nos actions afin de mettre en place un climat propice à l'accroissement de la compétitivité de nos entreprises », a noté la vice-première ministre qui a énuméré les sept grands chantiers de modernisation réglementaire et administrative.

Moderniser le régime de vente d'alcool en est un exemple. « En vertu du régime en place actuellement, les établissements ont besoin d'un permis de boisson pour chaque pièce, c'est-à-dire un permis pour le bar, un pour salle à manger, un pour la terrasse. Avec les changements, l'établissement pourra se procurer un permis unique par établissement », a expliqué la ministre Thériault.

En ce qui a trait à l'administration de la fiscalité, le gouvernement mettra notamment en place une démarche d'inscription simplifiée et intégrée pour l'immatriculation au Registraire des entreprises, l'inscription aux fichiers fiscaux et l'inscription à clicSÉQUR Entreprises.

Verbom reçoit l'appui de Québec

La vice-première ministre, Lise Thériault, a fait un arrêt chez Verbom, lundi après-midi, pour confirmer le versement d'une contribution financière non remboursable de 50 000 $ à l'entreprise sherbrookoise qui se spécialise dans la transformation du métal en feuille. L'aide gouvernementale, issue du Programme PME en action, servira à la réalisation d'un projet d'environ 288 000 $ consistant à implanter de nouvelles pratiques d'affaires qui généreront d'importants gains de productivité pour Verbom.

« Lorsque le gouvernement du Québec décide d'appuyer la croissance d'une entreprise phare comme Verbom, c'est la vigueur de l'économie régionale qu'il soutient directement. Je salue le grand dynamisme de Verbom, qui s'engage dans une démarche d'amélioration de ses pratiques des plus prometteuses pour son avenir », a déclaré la ministre Thériault.

Verbom emploie près de 200 personnes dans ses deux usines, situées à Sherbrooke et Valcourt. Ses clients sont issus du secteur du transport terrestre et sont situés autant en Europe qu'en Amérique du Nord.

« Le projet que l'entreprise présente aujourd'hui est stratégique pour sa croissance à long terme et c'est une fierté de pouvoir l'aider à progresser », a noté le ministre responsable de la région de l'Estrie, Luc Fortin, qui accompagnait sa collègue libérale lors de l'annonce.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer