• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Un duo sherbrookois prend le deuxième rang au Trophée Roses des Sables 

Un duo sherbrookois prend le deuxième rang au Trophée Roses des Sables

Les collègues sherbrookoises Karine L'Heureux et Marie-Élise Lapointe,... (Tirée de Facebook)

Agrandir

Les collègues sherbrookoises Karine L'Heureux et Marie-Élise Lapointe, qui participaient pour la première fois au Trophée Roses des Sables, se sont surprises elles-mêmes en terminant le rallye en deuxième position.

Tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Alors que les Sherbrookoises Karine L'Heureux et Marie-Élise Lapointe s'étaient lancées dans l'aventure du Trophée Roses des Sables en ayant comme seul objectif de compléter le rallye, elles ont finalement terminé en deuxième position en frôlant la victoire, un dénouement dont elles osaient à peine rêver.

« De vivre une expérience comme celle-là pour la première fois, et en plus, de gagner la deuxième place, c'est incroyable. C'est vraiment au-delà de nos espérances! », lance au téléphone Karine L'Heureux, qui était toujours au Maroc dimanche.

À bord de leur véhicule tout-terrain, l'avocate et la responsable des communications du cabinet Monty Sylvestre ont dominé la course tout au long des dix premiers jours de compétition. Lors de l'ultime journée, un pépin mécanique leur a malheureusement coûté la victoire.

« Il y a un morceau qui a lâché dans la direction, donc on ne pouvait plus avancer, raconte Mme L'Heureux. On était à 30 kilomètres de l'arrivée. Les mécaniciens se sont démenés, ils ont couru d'un bord et de l'autre pour réparer ça, et on a finalement pu repartir! »

Non seulement les coéquipières se sont découvert un talent pour la conduite dans le désert et un remarquable sens de l'orientation, mais elles sont aussi parvenues à ne pas s'arracher les cheveux entre elles dans les moments plus difficiles.

« On n'a eu aucune chicane!, affirme Mme L'Heureux. [...] On fait vraiment une super équipe, parce qu'on se complète. On a vu des équipages qui, le soir, ne se tenaient pas ensemble, mais nous, on est restées ensemble tout le long! »

Mis à part leur périple sur les pistes marocaines, les deux membres de l'équipage Ka'Mel ont également eu la chance d'aller à la rencontre de familles vivant dans le désert.

« On est allées leur remettre les dons qu'on avait collectés pour elles. Les familles nous ont accueillies, elles nous ont fait du tajine, on a échangé avec elles par signes, c'était un très beau moment. »

Bref, les Sherbrookoises ne retirent que du positif de cette expérience forte en émotions. « C'est d'une intensité que tu ne peux même pas imaginer, mentionne Karine L'Heureux. Il va falloir que je trouve de la place pour garder tout ça en moi, tout ce qu'on a vécu. C'était vraiment «wow»! Je pense que toutes les femmes qui veulent se dépasser devraient vivre une expérience comme celle-là! »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer