Un don héroïque

Mégane, âgée de 16 ans, a reçu avec... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Mégane, âgée de 16 ans, a reçu avec beaucoup d'émotion et de fierté la médaille qui rappelle le don d'organes de son père Mario Petit, décédé tragiquement lors d'un accident de travail, en septembre 2015.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Décédé tragiquement des suites d'un accident de travail en septembre 2015, Mario Petit a non seulement aidé plusieurs personnes en autorisant le prélèvement de ses organes, il a aussi permis à sa famille de demeurer accrocher à un élément positif dans la tourmente.

« C'était la petite lumière qui m'a permis d'expliquer aux enfants qu'il n'y avait plus de possibilités pour mon conjoint, mais qu'on pourrait aider des dizaines de personnes », explique Nancy Plourde, qui est venue de Chibougamau pour assister à la cérémonie de l'ACDO vendredi.

« On s'est quitté le matin, on avait des projets, et puis il n'y avait plus rien. Ensuite on s'est dit qu'il y a peut-être quelque chose encore. »

Au dire de Mme Plourde, sa fille de 16 ans, Mégane, faisait une fixation sur le coeur de son père.

« Elle a assisté à toutes les étapes pour s'assurer que tout était correct. Ensuite, la cérémonie, les funérailles, les pompiers, les drapeaux, elle s'en est très occupée et ça l'aide beaucoup. »

S'intéressant au protocole qui régit le don d'organes, elle a également écrit une touchante lettre au receveur par le biais de Transplant Québec, qui l'utilisera dans une prochaine publicité. Une lettre à laquelle le receveur a répondu un mois plus tard et qui a consacré l'image que Mégane se faisait déjà de son père.

« Il nous a écrit que le don lui avait permis de redevenir un père, un conjoint et un grand-père, résume simplement Mme Plourde. Ça a fait un an que Mario est décédé il y a un mois et oui, ça nous attriste, mais ça nous rappelle qu'au même moment, il y avait des personnes qui fêtaient un an de santé. »

« On a tous tendance à voir les personnes qu'on perd comme des héros, mais on peut dire que c'est vraiment son héros de l'année. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer