Salon du livre : mission accomplie pour la nouvelle équipe

Quelque 15 200 personnes, dont 3502 jeunes des... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Quelque 15 200 personnes, dont 3502 jeunes des écoles primaires de la région, sont allées à la rencontre de leurs auteurs favoris au 38e Salon du livre de l'Estrie, qui se tenait de jeudi à dimanche au Centre de foires de Sherbrooke.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Alors que l'année dernière avait été houleuse pour le Salon du livre de l'Estrie, notamment à cause des moyens de pression des enseignants qui avaient entrainé une forte baisse des réservations de groupes scolaires, la nouvelle équipe à la tête de l'événement se réjouit du franc succès qu'a connu sa 38e édition, qui avait lieu de jeudi à dimanche au Centre de foires de Sherbrooke.

« On est hyper satisfaits, c'est vraiment mission accomplie pour notre équipe », s'enthousiasmait dimanche soir Marie-Eve Cardin, responsable des communications et de l'animation.

Pendant les quatre jours du Salon, 15 271 personnes, dont 3502 jeunes des écoles primaires de la région, ont rendu visite à leurs auteurs favoris.

« On a eu des salles combles pour plusieurs de nos animations qui mettaient en vedette nos auteurs à l'honneur, Marianne Dubuc, Benoît Bouthillette, Natasha Kanapé Fontaine et Anaïs Barbeau-Lavalette», indique Mme Cardin.

« On a aussi eu deux de nos tables rondes qui étaient pleines, une sur le Nord canadien et l'autre sur le désir et l'amour. (...) Pour nous, c'est une grande réussite, parce qu'à partir du moment où les gens entrent dans ces salles-là et découvrent les auteurs, ils tombent amoureux! C'est vraiment à travers ces animations que notre mission, qui est de faire découvrir la lecture au plus grand nombre, se réalise. »

Certains écrivains ont particulièrement attiré les foules lors de ce 38e Salon du livre, dont Biz, le président d'honneur, ainsi que les bédéistes Delaf et Dubuc.

Mais la personnalité qui a suscité le plus d'intérêt parmi les visiteurs - surtout chez les jeunes filles - est sans aucun doute la youtubeuse Emma Verde, à la surprise des organisateurs.

« Emma devait signer son livre, Suivez-moi!, à 12 h 30 samedi, et à 10 h, il y a avait déjà un papa qui me demandait où était son kiosque! Il y a eu tellement de jeunes, c'était complètement fou. On a eu un peu de difficulté à gérer tout ça », avoue la responsable des communications.

Programmation hors les murs

Une des grandes nouveautés de cette édition était la programmation hors les murs, qui permettait aux auteurs de rencontrer leurs lecteurs en dehors du Centre de foires de Sherbrooke.

En partenariat avec la librairie ambulante Le Buvard, plusieurs écrivains ont tenu des séances de signatures à Saint-Camille, à Saint-Venant-de-Paquette et à Saint-Denis-de-Brompton. Une idée prometteuse en théorie, mais peu fructueuse en pratique.

« Ç'a été très très expérimental comme initiative, confie Mme Cardin. Il y a plein d'ajustements à faire, mais c'est sûr qu'on va relancer le concept l'année prochaine. On va choisir des moments plus stratégiques et promouvoir davantage l'activité. Mais tous les auteurs qui ont participé ont tout de même apprécié l'expérience de rencontrer les gens dans les petits villages. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer