Nouveau portail informatique pour les parents à la CSRS

Nouveau portail informatique de la Commission scolaire de la... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Nouveau portail informatique de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS)

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les parents de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) ont maintenant accès à un nouveau portail informatique qui permet de suivre le cheminement de leurs enfants à l'école, que ce soit leurs résultats scolaires ou encore leurs absences en classe.

La CSRS avait déjà une telle plateforme depuis quelques années, mais Espace parent avait été implanté de façon temporaire, en attendant le portail conçu par GRICS, la Société de gestion du réseau informatique des commissions scolaires.

Alors qu'auparavant les parents d'élèves pouvaient notamment voir dans le dossier la note du bulletin et les absences au terme d'une étape, les parents ont maintenant accès à beaucoup plus d'informations entre chaque bulletin, comme les absences des enfants, les devoirs et les leçons...

« C'est sûr que c'est un très bon outil de suivi. Ça renforce la notion d'encadrement », commente Donald Landry, secrétaire général à la CSRS et directeur adjoint au service des communications.

La CSRS compte environ 16 000 élèves au primaire et au secondaire. L'organisation pourrait potentiellement rejoindre 32 000 parents, mais M. Landry remarque notamment que ce ne sont pas tous les établissements qui ont les deux courriels des deux parents.

« Il y a aussi des parents qui ne sont pas inscrits », note M. Landry, en ajoutant que les inscriptions pourraient s'ajouter tout au cours de l'année. En raison de certaines contraintes dans les estimations d'inscriptions, il est difficile de tracer un portrait, pour le moment, du nombre d'inscrits.

« Le but, c'est d'offrir l'information aux parents à l'ère numérique... »

Le nouveau service en ligne lancé récemment peut aussi être consulté sur les appareils mobiles. « Le parent peut, à sa pause, voir si son enfant était présent ou absent le matin même », illustre M. Landry.

L'ensemble des informations compilées peut varier d'un enseignant à un autre.

« Ce ne sont pas tous les enseignants qui vont se précipiter pour utiliser l'outil, dit-il en expliquant par exemple que certains étaient habitués de travailler avec une autre plateforme. Il y a une culture à développer... »

Un portail pour les élèves et pour les enseignants doit aussi être développé.

Comme Mosaïk a été développé par GRICS, d'autres commissions scolaires ou établissements privés fonctionnent aussi avec ce portail. D'autres plateformes sont aussi utilisées. La Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC), par exemple, travaille avec la plateforme Edugroup.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer