La superclinique suscite un vif intérêt

Le directeur de la clinique médicale Plateau Marquette,... (Maquette fournie par Espace vital)

Agrandir

Le directeur de la clinique médicale Plateau Marquette, Dominic Bachand, dit que plusieurs médecins ont manifesté leur intérêt devant le projet de la future superclinique qui s'installera sur le site de l'ancien centre de distribution de BRP à l'automne 2017, où l'on espère ajouter « de 8 à 10 omnipraticiens » à l'équipe actuelle, qui en compte 18.

Maquette fournie par Espace vital

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le projet de superclinique à Sherbrooke « enthousiasme les jeunes omnipraticiens et les médecins expérimentés », qui seraient nombreux à contacter la clinique médicale Plateau Marquette (CMPM), a appris La Tribune.

« On a été un peu surpris de la popularité du projet et de l'intérêt manifesté par les médecins, admet le directeur de la CMPM, Dominic Bachand. Il y en a plusieurs jeunes et moins jeunes qui s'informent ».

Employant 18 omnipraticiens à la clinique, la CMPM espère ajouter « de 8 à 10 omnipraticiens » à son équipe lorsqu'elle aménagera d'ici un an dans ses nouveaux locaux, qui se trouveront à l'angle de la rue King Ouest et de l'autoroute 410. La nouvelle clinique devrait entre autres compter sur un système de prise de rendez-vous web pour les patients non-inscrits, un aspect parmi d'autres qui encourage les médecins à songer à déposer leur candidature.

« L'efficacité du service dépend énormément de l'équipe autour du médecin. C'est ça qui compte. Ils savent qu'ici [à la nouvelle clinique], ils n'auront pas à faire de la gestion et qu'ils pourront se concentrer sur faire de la médecine », mentionne M. Bachand.

Rappelons que le complexe compterait trois bâtiments. Le plus grand, sur quatre étages, accueillerait la superclinique, une pharmacie, des professionnels de la santé et un gym. Le second, de deux étages, pourrait accueillir des commerces liés à la santé de même que des restaurants ou un CPE. Le troisième, sur un seul étage, accueillerait un supermarché Avril.

« Pour des jeunes qui apprennent à travailler en interdisciplinarité ou pour les plus vieux, c'est attirant. Arriver au sein d'une équipe avec plein de gens pour t'entourer, c'est moins épeurant que de commencer une prise en charge seul dans un bureau. »

Alors qu'il est possible de voir s'élever les fondations du futur complexe sur le site de l'ancien centre de distribution de BRP, M. Bachand affirme que l'échéancier de construction demeure le même et qu'il croit toujours que l'ouverture de la nouvelle clinique aura lieu au plus tard au début du mois de septembre 2017.

Si le ministère de la Santé n'a toujours pas octroyé une attestation officielle désignant le futur établissement de soins de santé comme « superclinique », Dominic Bachand dit remplir tous les critères connus et travailler « dans le sens qu'on assume que ça va fonctionner. »

Les supercliniques devront notamment être ouvertes 12 heures par jour, sept jours sur sept, 365 jours par année.

« On ne sait pas combien il y a aura de demandes auprès du gouvernement pour obtenir la désignation et combien seront acceptées, mais on a l'impression qu'on se positionne de manière très favorable. »

La CMPM réalise environ 18 000 consultations chaque année. La superclinique devrait permettre d'en ajouter entre 20 000 et 29 000.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer