Cinq projets de la région au concours Aviva

Le projet de jardin thérapeutique à la Maison... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le projet de jardin thérapeutique à la Maison Aube-Lumière de Sherbrooke s'est rapidement inscrit au rang des favoris au concours pancanadien du Fonds communautaire Aviva.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(Sherbrooke) Le projet de jardin thérapeutique à la Maison Aube-Lumière de Sherbrooke s'est rapidement inscrit au rang des favoris au concours pancanadien du Fonds communautaire Aviva.

Après une première journée de votation par internet, mercredi, le projet avait reçu plus de 11 000 votes, le mettant nettement en avance sur les 455 projets en quête d'appuis un peu partout au pays.

La maison de soins palliatifs espère toucher 100 000 $ avec ce concours qui lui permettrait d'aménager des jardins pour améliorer la qualité de vie des patients et des proches qui les visitent.

De Sherbrooke, le centre de prévention du suicide JEVI est également inscrit au concours Aviva, pour un projet d'agrandissement de ses installations. L'équipe de Jevi fait valoir dans la présentation de son projet qu'elle enregistre une augmentation importante d'achalandage sur ses lignes d'écoute depuis cinq ans et que ses employés et bénévoles sont maintenant à l'étroit pour y répondre. Mercredi après-midi, JEVI centre de prévention du suicide Estrie avait obtenu 5500 votes.

Même si le Fonds communautaire Aviva, qui existe depuis sept ans, est visiblement plus connu dans le reste du Canada, le Québec a tout de même une quarantaine de projets inscrits dans cette ronde. Le groupe canadien d'assurance de dommages prévoit remettre un total de un million $ à l'échéance de la compétition en décembre, « pour aider les gens passionnés à créer un changement positif dans leurs collectivités ».

Outre la Maison Aube-Lumière et le centre de prévention du suicide JEVI, trois autres groupes de la région cherchent à mobiliser leurs supporteurs pour toucher une partie de ce million de dollars.

La Ville de Magog y a inscrit son projet de lieu de mémoire citoyen à la maison Merry, qu'elle a acquise en 2008. La Ville veut, rappelons-le, rendre la maison accessible aux citoyens en lui donnant une vocation patrimoniale et culturelle.

À Coaticook, les Habitations Hestia, qui prévoient construire des logements abordables et des installations connexes adaptés à des personnes ayant des limitations physiques et intellectuelles, ont soumis un projet d'aires de jeux pour des activités thérapeutiques.

Enfin, la Tablée populaire de Drummondville, le Regroupement interculturel et la Coopérative Goût du monde font la promotion d'un projet de formation visant l'intégration de jeunes immigrants.

La période de votation pour tous ces projets prend fin le 28 octobre. Les 30 idées qui récolteront le plus de votes dans leur catégorie d'idée et de budget accéderont à la finale et seront dévoilées le 7 novembre. Les gagnants seront connus le 6 décembre.

En 2011, la résidence Wales, dans le Canton de Cleveland, avait franchi toutes les étapes du concours Aviva avec un projet de jardin thérapeutique qui lui avait permis d'obtenir un prix de 97 000 $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer