La patience de rigueur sur le boul. Bourque

Il faudra s'armer de patience pour circuler sur... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Il faudra s'armer de patience pour circuler sur le boulevard Bourque à la hauteur de Bertrand-Fabi à compter de mercredi. Ou emprunter un autre trajet.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(Sherbrooke) La patience est de mise à compter de ce mercredi matin pour les automobilistes qui empruntent le boulevard Bourque pour se rendre au travail. À la fermeture de la rue Léger entre Bourque et Brodeur depuis la mi-septembre, s'ajoute la fermeture du boulevard Bourque entre les rues Grégoire et Bertrand-Fabi, en direction centre-ville, pour les deux prochaines semaines. La circulation sera déviée de l'autre côté du terre-plein, le temps de réaliser d'importants travaux d'asphaltage.

Les automobilistes interrogés mardi à Rock Forest semblaient déjà résignés.

« Je l'ai vu annoncé sur Facebook la semaine passée. Une collègue avait posté que ça allait être fermé durant deux semaines. Mais je n'ai pas le choix de passer par là », réagit Mélissa-Anne Riendeau, qui habite dans l'est de la ville et qui travaille chez un carrossier du boulevard Bourque.

« Même si je voulais faire le détour et revenir par la rue Léger, je ne peux pas puisqu'elle est encore fermée. Je vais essayer d'être patiente! »

Mme Riendeau prend la chose somme toute sereinement. « Je viens de la Rive-Nord de Montréal donc je suis habituée à la construction, mais je pense que ce n'est pas tout le monde à Sherbrooke qui l'est. Encore là je vais devoir m'armer de patience! »

Livreur pour la compagnie Lay's, Marc-André Brière se préparait pour sa part à revoir ses trajets.

« Ce ne sera pas évident, car c'est un secteur très achalandé. Ça va créer des bouchons et ça va faire du monde pas content, mais ils ont sûrement une bonne raison de faire ces travaux », dit-il.

Sa stratégie pour les deux prochaines semaines?

« Je vais essayer de trouver un trajet alternatif ou d'éviter les heures de pointe. C'est sûr que je vais devoir réorganiser mes routes pour ne pas rester pris dans un bouchon pendant des heures. »

Chez Aspir-o-Max, un commerce qui donne directement dans le tronçon fermé, la propriétaire Hélène Rodrigue avoue être un peu inquiète. « Je me dis que les clients vont passer ailleurs et qu'ils ne viendront pas ici. J'espère que les travaux vont durer juste deux semaines et qu'on va laisser un accès à mon commerce. »

La commerçante vit avec les désagréments des chantiers routiers depuis un mois déjà, puisqu'en même temps que les travaux sur la rue Léger, la Ville a entrepris la construction d'un trottoir sur le boulevard Bourque entre les rues Comtois et Grégoire, juste en avant de chez Aspir-o-Max.

« On comprend que les travaux d'asphaltage qui débutent (mercredi) sont nécessaires. Le boulevard Bourque en a bien besoin. Mais la construction du trottoir était-elle vraiment nécessaire? Je n'ai jamais vu un piéton prendre une marche sur le boulevard Bourque », questionne Mme Rodrigue.

Pour pallier la fermeture du boulevard Bourque, la Ville de Sherbrooke privilégie deux trajets alternatifs, par le chemin Godin et l'autoroute 10 ou encore par le vieux village de Rock Forest et le chemin Saint-Roch Sud. Des signaleurs seront néanmoins présents pour gérer la circulation, assure-t-on.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer