La Tribune comme outil pédagogique

L'enseignante de quatrième année Anne-Marie Payeur, de l'école... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

L'enseignante de quatrième année Anne-Marie Payeur, de l'école primaire Bréboeuf, utilise La Tribune en classe. On la voit ici en compagnie de la présidente-éditrice de La Tribune et de La Voix de l'Est, Louise Boisvert.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Pour l'enseignante de quatrième année Anne-Marie Payeur, le journal La Tribune est beaucoup plus qu'un condensé d'informations. C'est aussi une méthode d'apprentissage de la lecture et une source de motivation en classe. Il y a 10 ans maintenant, La Tribune entrait dans le quotidien des élèves d'une soixantaine d'écoles, grâce à un partenariat avec la compagnie papetière Kruger. Le quotidien a annoncé le renouvellement de son programme de lecture en classe, mercredi matin.

Dans la classe de Mme Anne-Marie, le journal sert à de multiples usages, comme apprendre les groupes de mots dans les phrases. Feuilleter les pages sert dans une multitude de matières et permet de voir les intérêts des enfants.

« Ma raison principale, c'est de motiver mes élèves. Quand on pense que les apprentissages commencent par la lecture, où devient-on lecteur? Comme lecteur du journal! » lance Anne-Marie Payeur, qui en profite aussi pour aborder des enjeux d'actualité avec son groupe de 26 enfants. « On a regardé les étapes de conception du journal, comment est disposé la une, le titre du journal... »

« On a regardé les titres, les sous-titres, ce sont des stratégies de lecture. » Les élèves, eux, ont soulevé une kyrielle de raisons qui leur donnent envie de consulter le quotidien de la rue Roy.

« J'ai bien aimé apprendre des choses dans le monde, savoir ce qui se passe dans la ville », a lancé Théo en classe. « Il y a plusieurs endroits que je connais et j'aime bien avoir des informations sur ces endroits que je connais très bien », a renchéri Justin.

« Un succès »

« On a démarré ce projet-là il y a 10 ans, souligne la présidente et éditrice de La Tribune et de La Voix de l'Est, Louise Boisvert. À ce moment-là, une soixantaine d'écoles participaient. On distribuait environ 800 copies par jour. Dix ans plus tard, 68 écoles participent, et 900 copies sont distribuées... »

« C'est une idée qui m'est venue lors d'un voyage en Suède dans un congrès sur l'avenir des journaux et la jeunesse. On nous expliquait qu'on utilisait les journaux pour faire différents apprentissages en classe. Lorsque je suis revenue, on a mis ça en place (...) C'est vraiment un succès. Ce matin (mercredi), on a visité l'école Brébeuf et c'est vraiment beau à voir... » a également indiqué Mme Boisvert.

Le projet est rendu possible principalement grâce à l'engagement financier de la division du Recyclage de la société Kruger, dont l'usine située dans l'arrondissement de Brompton à Sherbrooke produit du papier sur lequel est imprimée La Tribune.

Conseiller principal secteur recyclage chez Kruger, Pierre Bruyère a retracé les grandes étapes qui mènent à la vie d'un journal, de la coupe des arbres... jusqu'à la récupération.

Parmi les autres partenaires du projet, on compte notamment le Syndicat des travailleurs et des travailleuses des pâtes et papier de Brompton, la CSN, le Syndicat des professeures et professeurs de l'Université de Sherbrooke et l'Association du personnel administratif et professionnel de l'UdeS.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer