Le CHUS déploie son arsenal d'aide

Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS a mis en branle tout l'arsenal d'aide pour soutenir... (Archives, La Tribune, Frédéric Côté)

Agrandir

Archives, La Tribune, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS a mis en branle tout l'arsenal d'aide pour soutenir les résidents, les familles de même que les employés touchés de près ou de loin par les tristes événements où un résident a perdu la vie de façon tragique.

Les familles impliquées ont été contactées mardi vers midi.

« Toute notre énergie a été mise à supporter les familles près de ces événements. Nos préoccupations sont tournées vers elles ainsi que les autres familles qui ont des proches sur l'unité où l'événement est survenu », explique la directrice des programmes de soutien à l'autonomie au CIUSSS de l'Estrie-CHUS, Sylvie Moreau.

Les familles des 36 résidents de l'unité où est survenu l'événement ont également été contactés, mardi vers midi, pour leur expliquer la situation et leur offrir du support.

« Tout le monde est ébranlé. Nous avons voulu apporter du support. Nous avons mobilisé nos intervenants psychosociaux, psychologues et d'urgence détresse qui sont habilités à intervenir dans de telles situations. Nous avons agi rapidement. Nous sommes préoccupés par ce qui est arrivé et nous avons mis les mesures en place rapidement. Leurs proches sont en sécurité. Peu importe si des gens ont assisté ou non à l'événement, nous voulons offrir le support aux gens touchés », assure Mme Moreau.

Les employés ont aussi été tenus en compte dans ce processus.

« Tous nos employés qui ont connu de près ou de loin les personnes impliquées vont être rencontrés ou vont l'être au cours des prochaines heures. C'est difficile émotivement pour ceux qui travaillent avec eux au quotidien », indique Sylvie Moreau.

Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS va faire sa propre enquête à la suite de cet événement.

« Nous allons collaborer à l'enquête policière bien entendu. Il y a des événements que nous allons tenter d'éclaircir. Il y a des éléments au niveau de la qualité de la sécurité que nous allons analyser. Ça fait partie de nos processus habituels lorsque des événements surviennent », assure la directrice des programmes de soutien à l'autonomie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer