La Coupe Riders revient en 2017

En attendant le débat sur la construction d'une... (Archives, La Tribune)

Agrandir

En attendant le débat sur la construction d'une piste permanente de patinage de descente extrême au mont Bellevue, les élus sherbrookois ont voté majoritairement pour un investissement de 27 000 $ lundi pour la tenue de la troisième édition de la Coupe Riders au cours de l'hiver.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le mont Bellevue accueillera une troisième édition de la Coupe Riders au cours de l'hiver. En attendant le débat sur la construction d'une piste permanente de patinage de descente extrême, les élus sherbrookois ont voté pour un investissement de 27 000 $ lundi pour la tenue de l'événement. Trois conseillers se sont prononcés contre : Jean-François Rouleau, Pierre Tardif et Hélène Dauphinais.

« Ce que je souhaite avoir comme aval, c'est pour l'édition 2017 de la Coupe Riders. Il importe à la Fédération de Ice Cross Downhill d'avoir une position de la Ville dans les meilleurs délais parce que le calendrier des compétitions internationales doit sortir sous peu. Il y avait six arrêts à l'échelle internationale pour la dernière saison. Il est prévu d'y en avoir six ou sept étapes pour la saison 2017 », explique Ingrid Dubuc, chef de division des sports et des événements à la Ville de Sherbrooke.

L'autorisation vise à tenir l'événement vers la mi-février dans la piste numéro 3, celle visée pour la piste permanente le cas échéant.

« Les organisateurs demandent une assistance financière de l'ordre de 10 000 $ et un soutien technique pour le montage de la piste temporaire et les autres besoins techniques pour 17 000 $. Destination Sherbrooke a aussi la possibilité d'une assistance financière de 10 000 $ dans le cadre du Fonds de développement récréotouristique (FDRT). » Le montant lié au FDRT s'ajouterait si Destination Sherbrooke l'octroie en janvier prochain.

Objectif

Le conseiller Marc Denault a cherché à savoir comment le succès de l'événement devait être évalué. « Avez-vous fixé un objectif de spectateurs payants pour dire que c'est un succès? »

« Le succès est évalué par le nombre de participants, qui est fixé à 200 personnes. Nous ne voudrions pas donner de chiffres pour les spectateurs parce que nous sommes tributaires de la température et de la visibilité que nous aurons de la part des médias », dit Mme Dubuc.

« Il ne faut pas retenir que le nombre de participants, mais aussi le nombre d'accompagnateurs. Je rappelle que les athlètes provenaient d'une dizaine de pays différents l'an dernier. Du côté de l'assistance, avec une température normale, on estime qu'on peut tabler sur une assistance fort intéressante. En moyenne, ce sont près de 80 % des participants toutes clientèles confondues, soient les athlètes, les spectateurs et les amateurs du sport, qui viennent de l'extérieur pour profiter de cette activité. Touristiquement, il s'agit de chiffres très intéressants qui prouvent le potentiel attractif de l'événement en saison plus morte », a renchéri le président de Destination Sherbrooke, Rémi Demers.

Jean-François Rouleau estimait que ces investissements n'étaient pas rentables. « Nous n'avons ni club local, ni reconnaissance provinciale ou nationale pour ce sport. Destination Sherbrooke a d'autres pauvres gens sur la table qui pourraient bénéficier d'une aide financière. J'ai fait le tour des hôtels l'an dernier : la Coupe Riders n'a pas attiré de touristes. Nous l'avons essayé, mais pouvons-nous maintenant mettre notre argent où nous avons du rendement? Nous n'investissons pas nos sous à la bonne place. »

Vincent Boutin, président du comité sport et plein air à la Ville de Sherbrooke, a rétorqué : « Pour 1 $ qu'on met, il y en a 10 qui nous reviennent. Je pense qu'il vaut la peine d'aller davantage là-dedans. Nous sommes les seuls au Québec à offrir ce produit. »

Les retombées de l'édition de 2015 étaient évaluées 223 000 $. En 2014, l'organisateur de l'événement avait avancé des retombées au Québec de l'ordre de 2,8 M$ pour la présentation de quatre Coupe Riders en province et une à l'extérieur. Ces projections étaient basées sur des efforts promotionnels plus grands.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer