Bientôt un plan pour le pont des Grandes-Fourches

Le MTQ ne dispose toujours pas des aménagements... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le MTQ ne dispose toujours pas des aménagements officiels retenus par la Ville de Sherbrooke pour la reconstruction du pont des Grandes-Fourches.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le mystère plane toujours sur la reconstruction du pont des Grandes-Fourches au centre-ville de Sherbrooke, si bien que le ministère des Transports du Québec (MTQ) a sollicité une nouvelle rencontre avec la Ville de Sherbrooke. Le MTQ attend toujours les aménagements officiels retenus par la Ville de Sherbrooke.

Le MTQ désire avoir une idée de l'avancement du projet », lance Nadège Tessier, chargée de communication à la direction de l'Estrie du ministère des Transports du Québec. Le temps est un facteur dans le dossier puisque le pont des Grandes-Fourches atteindra la fin de sa vie utile en 2018. Une inspection complémentaire pour connaître l'état de la structure est prévue en octobre.

À l'heure actuelle, la charge permise sur le pont est limitée à 10 tonnes. « Il n'y a plus de travaux de renforcement qui peuvent être faits », ajoute Mme Tessier, précisant que certaines restrictions de circulation peuvent toutefois être appliquées, soit la réduction du nombre de voies ou la fermeture préventive si la sécurité des usagers est compromise.

« Notre rôle est d'informer la Ville de l'évolution de l'état de la structure. » Une inspection générale avait déjà été effectuée cet été.

À la Ville de Sherbrooke, le directeur du Bureau des projets majeurs, Denis Gélinas, n'était pas disponible pour une entrevue.

Le président du comité exécutif et conseiller du district Centre-Sud, Serge Paquin, rapporte pour sa part que « ces aménagements doivent faire l'objet de discussions tant à l'échelle des fonctionnaires qu'à l'échelle politique. Il en a été brièvement question avec le ministre Luc Fortin [vendredi]. Une rencontre est prévue avec le ministre des Transports Laurent Lessard, mais nous n'avons pas encore la date. Il est convenu qu'il viendra à Sherbrooke pour rencontrer le maire. »

M. Paquin confirme toutefois que le dossier est prêt. « Ce qu'il reste à faire, c'est de s'entendre sur le design du projet et le partage des coûts. Nous sommes prêts à le soumettre sur le plan technique. Dans les prochaines semaines, il y aura des rencontres entre les fonctionnaires. Nous pourrons soumettre les documents techniques et notre argumentaire. Nous travaillons toujours dans l'objectif de remplacer le pont en 2018. »

Selon M. Paquin, le partage des coûts peut influencer la nature des aménagements réalisés, à savoir si on construira un pont standard ou un pont « signature ». La nouvelle structure comportera assurément une piste cyclable.

Le conseil municipal devrait être saisi du dossier d'ici la fin de l'année. Un appel d'offres serait lancé en 2017.

Le pont des Grandes-Fourches doit être reconstruit d'ici 2018. Il serait déplacé un peu plus vers l'ouest, plus près de l'intersection des rues Wellington Nord et Frontenac. La structure à la jonction des rues Terrill et des Grandes-Fourches serait remplacée par un carrefour giratoire et la place Nikitotek serait déplacée près de l'actuel stationnement de la Grenouillère.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer