Sur le chemin des artisans, un incontournable

Le sculpteur Jacques Lisée avait choisi de recevoir... (Collaboration spéciale, France Lamothe)

Agrandir

Le sculpteur Jacques Lisée avait choisi de recevoir ses visiteurs dans son atelier.

Collaboration spéciale, France Lamothe

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nelson Fecteau
La Tribune

(Thetford Mines) Créé en 1998 pour promouvoir art, culture et nature, l'événement Sur le chemin des artisans, qui s'est terminé dimanche, est devenu un incontournable tant pour la cinquantaine de créateurs qui y participent année après année que pour les visiteurs provenant des quatre coins de la province et même de l'Ontario.

Le Chemin des artisans est important pour les créateurs d'art quelle que soit la nature des produits qu'ils offrent et leur valeur. « Cet événement permet de faire connaître ce que l'artiste fait. Dans mon cas, comme dans plusieurs autres, l'achat ne se fait pas instantanément. Lors de la signature du contrat, c'est souvent la troisième fois que l'on se rencontre », d'expliquer Mme Marie Claude Demers dont les sculptures de bronze suscitent l'émerveillement des visiteurs.

Pour le peintre-sculpteur Jacques Lisée, la formule empruntée par le Chemin des artisans vaut son pesant d'or. « C'est la meilleure formule au monde. Il n'y a pas un symposium, il n'y a pas une galerie qui fournisse un meilleur résultat que le Chemin des artisans », estime l'artiste qui a choisi comme par les années passées d'accueillir les visiteurs dans son atelier. Il ajoute toutefois s'interroger sur la formule du regroupement d'artistes préconisée cette année, lui qui dit avoir connu une baisse drastique d'achalandage.

« Je t'aime » en deux chaises

Si les artistes y trouvent leur compte, les visiteurs ont la chance dans plusieurs cas de rencontrer les créateurs d'art dans leur atelier et, dans certains cas même, de se voir confier certaines confidences. Les secrets de certaines peintures de Denis Courchesne qui exploite les chaises anciennes sont étonnants. Demandez-lui comment on peut passer un message comme « Je t'aime » avec deux chaises. Comment exprimer l'absence ou comment illustrer les décideurs internationaux toujours en peignant des chaises!

Par ailleurs, à l'issue de la première fin de semaine, l'ensemble des créateurs regroupés dans des salles communes réparties sur l'ensemble du territoire aurait apprécié la nouvelle formule.

Les organisateurs du Chemin des Artisans ont évalué à plusieurs milliers le nombre de visiteurs lors de la première fin de semaine. Trois autobus ont amené des visiteurs de Trois-Rivières et de Montmagny lors de cette première fin de semaine.

Ce sont pas moins de 54 créateurs d'art qui ont participé à l'édition 2016, la 18e de l'histoire du Chemin des artisans, dont La Frileuse (tricot) Florence Loubier, et l'artisan Pierre Bolduc, deux membres fondateurs de l'événement.

Des artistes de renommée nationale étaient au rendez-vous. On pouvait y apprécier les oeuvres de François Faucher, Marie-Claude Demers, Jacques Lisée, Serge Nadeau et Hélène Laplante.

Les Serge Nadeau, Jacques Lisée, Pierre Bolduc, Denis Courchesne avaient choisi d'inviter les gens à la maison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer