Un succès mondial conçu à l'UdeS

Sylvain Desjardins, coprésident de VoiceAge et de Sipro... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Sylvain Desjardins, coprésident de VoiceAge et de Sipro Lab Telecom, a expliqué vendredi lors d'une conférence la percée technologique et le modèle d'affaires découlant de l'aventure entrepreneuriale d'ACELP.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Peu de Sherbrookois le savent, mais la quasi-totalité des téléphones cellulaires utilisés aujourd'hui sur la planète sont munis de technologies mises au point il y a 20 ans à l'Université de Sherbrooke.

Grâce à ses travaux dans le domaine de l'encodage numérique de la voix, le Groupe de recherche sur la parole et l'audio de la Faculté de génie de l'UdeS a pu déposer en 1989 le premier brevet lié à la technologie générique ACELP que l'on retrouve dans 95 % des téléphones cellulaires dans le monde.

Ainsi, sans le savoir, plus de six milliards d'utilisateurs jouissent aujourd'hui au quotidien de la percée technologique réalisée dans les laboratoires sherbrookois, il y a de cela deux décennies.

« C'est en fait le plus gros success-story de transfert technologique dans l'histoire des universités canadiennes », n'hésite pas à dire Roch Lefebvre, professeur à la Faculté de génie et directeur du Groupe de recherche sur la parole et l'audio, en parlant des 180 M $ de retombées que la commercialisation de l'ALCEP (Algebric Code Excited Linear Prediction) a générées depuis le dépôt de son premier brevet en 1989.

Lui et Sylvain Desjardins, coprésident de VoiceAge et de Sipro Lab Telecom, ont exposé l'historique de cette percée technologique à des étudiants de la faculté de génie vendredi dans le cadre d'une conférence publique tenue dans le foyer Bellevue du Centre culturel.

Une partie de ces 180 millions continue d'être réinvestie dans la recherche sur la parole et l'audio, précise M. Lefebvre.

Cette percée technologique a aussi donné lieu à plusieurs partenariats entre l'Université de Sherbrooke, Sipro Lab Telecom, VoiceAge et plusieurs géants de la télécommunication en Europe, en Asie et en Amérique du Nord.

« En fait, ce qu'il faut retenir, c'est que tous les grands réseaux cellulaires dans le monde utilisent notre technologie. »

Honoré à la collation des grades

Pour souligner ce succès sans précédent, l'Université de Sherbrooke profitera de sa collation des grades ce samedi pour remettre son prix institutionnel Grande distinction aux entreprises VoiceAge et Sipro Lab Telecom.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer